CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Babysitting

 

 
Overview
 

Realisateur: ,
 
Acteur: , , , , , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Durée: 85 min
 
Date de sortie: 16/04/2014 (salles) - 19/08/2014 (vidéo)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
15 total ratings

 


0
Posted 14 août 2014 by

 
Full Article
 
 

Faute de baby-sitter pour le week-end, Marc Schaudel confie son fils Rémy à Franck, son employé, « un type sérieux » selon lui.
Sauf que Franck a 30 ans ce soir et que Rémy est un sale gosse capricieux.
Au petit matin, Marc et sa femme Claire sont réveillés par un appel de la police. Rémy et Franck ont disparu !
Au milieu de leur maison saccagée, la police a retrouvé une caméra.  Marc et Claire découvrent hallucinés les images tournées pendant la soirée…

 

Vu aux 18 èmes rencontres du cinéma de Gérardmer

Avis de Stéphane :

Babysitting réalisé par Philippe Lacheau et Nicolas Benamou est une vraie comédie. En effet le long métrage ne se contente pas de faire esquisser un sourire aux spectateurs (comme beaucoup de comédies) mais réussit le pari plus ambitieux de vraiment le faire rire ! C’est assez rare pour le souligner car beaucoup de films français ou américains qui se veulent du genre comique n’arrive presque jamais à atteindre leur but.

Babysitting se rapproche de certaines comédies américaines comme Very bad trip. D’ailleurs, le style visuel permettra sans doute au film de parcourir la planète car il est assez universel. L’affiche française se rapproche d’ailleurs de celle d’un film américain. Nous avons discuté avec beaucoup de personnes qui croyaient d’ailleurs que Babysitting était un long métrage américain (avant d’avoir vu le film) !

Le casting n’a pas été choisi au hasard. On retrouve des nouveaux comiques comme la bande à Fifi que l’on avait vu sur Canal+ avec des acteurs plus anciens comme Gérard Jugnot. L’osmose qui règne entre les acteurs Philippe Lacheau, Alice David, Vincent Desagnat, Tarek Boudali et Julien Arruti réussit fortement à l’ambiance de Babysitting car le spectateur ressent une complicité entre ces acteurs. Même la relation entre Enzo Tomasini  (Rémi) et Philippe Lacheau (Franck) fonctionne parfaitement.

Ce mélange de générations réussit à l’écran et permet aussi de toucher toutes les tranches d’âge (de l’adolescent aux plus vieux).

Qui dit found footage, dis aussi caméra qui bouge partout et mal de crâne (comme dans le projet Blair Witch)…Même si Babysitting mélange les found footage et «film normal», la partie de l’enregistrement retrouvé est très bien conçu et vous n’aurez jamais mal à la tête.

Au niveau des séquences comiques, les 2 réalisateurs ont réussi à faire original comme celle du Surra de Bunda. D’ailleurs nous n’allons pas plus détailler les différentes séquences pour ne pas enlever les effets de surprises mais sachez qu’il y a de grosses et d’excellentes surprises ! Certains gags sont tellement drôles que des spectateurs nous ont avoué qu’ils allaient revoir les films avec des amis pour ces séquences !

Babysitting est un excellent film comique à ne pas rater et qui réussit son objectif : faire rire le spectateur.

babysitting2

Avis de Jennifer Wui :

Il est rare d’entendre toute une salle pleine au cinéma rire aux éclats. Et pourtant, cela est bien arrivé lors de la projection de la comédie Babysitting aux 18èmes rencontres du cinéma de Gérardmer.

Entre found footage et « vidéo normale », le spectateur peut craindre au départ d’avoir un mal de tête en regardant le film. Erreur ! Le réalisateur Philippe Lacheau a parfaitement maîtrisé le found footage. Des plans très réussis, un mélange bien dosé, un certain réalisme, le spectateur se sent comme s’il regardait une vidéo entre potes tout en ayant la qualité d’un film réussi.

Le scénario est une pure merveille, car trouver des blagues qui font rire toute une salle au point d’en avoir mal aux mâchoires n’est pas chose facile. Julien Arruti, co-scénariste et un des acteurs principaux du film que nous avons eu la chance de rencontrer nous a fait part de son humour et de la bonne entente des co-scénaristes que l’on retrouve bien dans le film, aussi grâce à un bon casting!

Souvent, les bandes annonces reflètent tous les meilleurs moments du film. La bande annonce de Babysitting quant à elle ne reflète que le début d’un excellent moment à passer.




Tous les ingrédients sont présents pour un film digne d’une grande comédie. Un film à ne pas manquer. Vivement Babysitting 2!

babysitting1

L’avis de Fabien

Bien maligne, une partie de l’équipe d’humoristes de la Bande à Fifi, présente des deux côtés de l’écran, a amalgamé les ingrédients de comédies à succès comme Projet X, Very bad trip ou bien encore Le jouet porté par l’immense Pierre Richard avec le principe du found footage pour leur première incursion comique sur grand écran, Babysitting.

Malgré un récit paresseux, un alignement de séquences de délires éthyliques et de situations loufoques avec quelques incursions dans l’émotion (la relation compliquée père/fils avec Gérard Jugnot donne lieu aux scènes les plus ratées du film) reliées par une voix-off dispensable, Babysiting remplit son contrat : proposer une comédie énergique et drôle, innervée par l’humour potache d’une bande de potes dont la complicité produit à l’écran de savoureux moments comiques comme la séquence de la fête foraine et sa cartoonesque  poursuite en kart avec un Vincent Desagnat survolté.

Portée par la sympathique Bande à Fifi dont Philippe Lacheau aux postes clés, Babysitting compense ses problèmes de structure par une énergie et une bonne humeur enthousiasmants; rien d’original dans la composition de ce produit proposé par la maison mais un savoir-faire comique très efficace.

babyssittingphoto3

Test blu-ray

Technique

La copie propose différents régimes d’image dont les captations amateurs liées au dispositif du found footage avec un rendu global très satisfaisant. Le mixage est réussi avec des effets divers sur les enceintes arrière et des dialogues bien ventilés.

Bonus

Cette édition blu-ray Universal propose comme suppléments un making of (6′) avec en compléments 4 pastilles sur le film (4′). De plus, pour ceux qui auront apprécié cette comédie primée au festival de comédie de l’Alpe d’Huez cette année, direction les scènes coupées (5′) et version longues (16′) consacrées en grande partie à la fête foraine sans oublier le passage recommandé par le bêtisier (6′).


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)