Réalisateur
Sergey Dvortsevoy
Acteurs
Askhat Kuchencherekov, Ondasyn Besikbasov, et Samal Eslyamova
Pays
Kazakhstan
Genre
Comedie et Drame
Durée
Titre Original
Notre score
8

Après avoir fait son service dans la marine, Asia revient dans les steppes kazakhes vivre avec sa sœur et son beau-frère, un éleveur de moutons. Asia rêve de cette vie simple : une famille, une yourte, un élevage. D’abord, il faut qu’il se marie. Tulpan est la seule épouse possible, dans ce bout de désert. Hélas,Tulpan ne veut pas de lui : elle trouve ses oreilles trop décollées.

20ème  Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul
Film dans la catégorie Avoir 20 ans

 L’avis de Boris Bonnetin:

Au travers de ce film, nous découvrons l’histoire d’Asia, un ex marin dont le rêve est de se marier pour prouver son passage à l’age adulte et revendiquer son indépendance auprès de sa famille. L’histoire se situe dans la région désertique de Betpak au Kazakhstan, la météo et l’environnement sont rude,  la stepp isolée et éloignée des grandes villes.
Trouver une femme devient donc compliqué pour notre jeune Asia qui n’a pas d’autres choix que de se tourner vers la jeune Tulpan, seule femme à marier disponible du coin. Tout pourrait aller pour le mieux si celle-ci ne refusait pas le mariage et dont le rêve n’est autre que d’aller continuer ses études dans une grande ville. Au fil de l’histoire nous sommes donc amenés à découvrir un mode de vie difficile et loin de tout mais néanmoins en communion avec la nature. Nous découvrons l’évolution d’Asia au travers de son travail d’éleveur de bétail, il devient un homme au fil de son labeur et perpétue ses efforts auprès de Tulpan qui a su s’encrer dans son esprit.

Tulpan est un film qui s’inscrit parfaitement dans la thématique du FICA de cette année à savoir la jeunesse des 20ans. C’est un film contrasté sur bien des points qui paradoxalement nous montre un choix de vie en total désaccord avec les mœurs actuelles. La nature est omniprésente du début à la fin et les liens familiaux sont constamment mis en avant, comme s’ils étaient absolument nécessaires pour avoir ce mode de vie.

Tulpan
8
Plus d'articles
Moscou Ne Croit Pas Aux Larmes : Test Blu-ray