Réalisateur
Dan Nelson et Drew Bolduc
Acteurs
Ariel Canton, Cody Crenshaw, Colleen Walsh, Drew Bolduc, Gabriella Herzberg, Kenneth Hall, et Richard Spencer
Pays
USA
Genre
Action, Comedie, et Horreur
Durée
70 min
Titre Original
The taint
Notre score
6

Un petit village de péquenauds perdu dans l’Ouest des USA est victime d’une épidémie ravageuse ! L’eau a été contaminée par une teinture étrange qui transforme les hommes en monstres misogynes, barbares et sanguinaires. Les femmes sont pourchassées et massacrées une à une par les gars du village. Au milieu de ce chaos, Phil doit protéger sa petite amie Miranda de la folie meurtrière des hommes, et trouver un remède pour endiguer l’épidémie.

L’avis de Yanick Ruf : 

Fraîchement débarqué chez Éléphant Films, The Taint est un véritable film ovni. Mélange de gore, sexe, excréments, vomissements,… tout y passe dans les cinq premières minutes!! Une suite de scènes qui regroupent tout ça et plus encore sans aucune suite logique…. des personnages zombifiés qui s’entretuent et massacrent juste pour le plaisir. Remarqué dans de nombreux festival, il est clair que le succès de ce genre de réalisation ne pouvait que plaire à un certain public. Bien entendu les passages sanguinolents sont complètement surexagérés pour donner un côté comique et irréel au tout. Vue d’un rapport sexuel de l’intérieur du vagin, remake de Chuck Norris dans porté disparus, … j’en passe et des meilleures comme on dit, le réalisateur s’est laissé aller et à mis tout ce dont il avait envie pour se faire plaisir! On ne comptera plus au bout de quelques minutes les explosions de têtes incessantes. Bien entendu, imaginez un monde sans foi ni lois et vous imaginerez vite ce que les survivants mâles comptent faire des femmes qui, comme toujours, se trimbalent en petite tenue…… What else ? comme dirait un certain Georges 😉 Bien entendu, une fois que l’on sait que ce sont les nazis qui ont fait des expérience pour donner d’énormes phallus à la gente masculine, on comprend tout à coup les premières scènes de sexe.Tous les « infectés » sont donc reconnaissables car ils se promènent avec un énorme sexe à l’air!!!!! Sujet de folie pour un film qui l’est tout autant. Les fans auront compris toutes les références aux plus grands films (Massacre à la tronçonneuse, Réanimator,…), tout cela fait avec les moyens du bord… Je crois que le summum de ce film restera le passage dans lequel le héros au visage couvert de sang et de sperme s’essuie dans le drapeau américain! Incroyable de tourner ce genre de scène dans un pays aussi patriotique…..

the taint 02

Caractéristiques techniques et bonus :
Le film bénéficie d’une qualité vidéo extrêmement bonne et d’un son en Français: 5.1 et Anglais: 5.1 également. Pour ce qui est des bonus, on a droit à un court métrage : « biocop« , des bande-annonce (avec en tête d’affiche la collection Sushi Typhoon bien entendu) et une galerie de photos.
the taint 01
Verdict : On pourrait croire à un navet semi-professionnel, mais quand on est fan des productions de la firme Troma et de Lloyd Kaufman, on ne peut que voir des similitudes avec ce genre de films ! Heureusement, le film ne dure qu’une heure dix et c’est juste ce qu’il fallait pour qu’il n’en devienne pas trop lassant et se laisse regarder, entre hommes principalement, lors d’une soirée pizza-bières entre vieux potes….. N’attendez donc pas un film trop construit, le seul but est de divertir en laissant le cerveau au vestiaire…. Pari gagné!
the taint 03
The taint
6
Plus d'articles
Seizure : La Reine Du Mal / Test Blu-Ray