The Nightingale : le test blu-ray

Réalisateur
Jennifer Kent
Acteurs
Aisling Franciosi, Baykali Ganambarr, et Sam Claflin
Pays
Australie
Genre
Drame et Historique
Durée
137 min
Date de sortie
2018 - 15/04/2021 (blu-ray)
Notre score
9

1825, dans l’Australie sous domination anglaise. Après avoir purgé sa peine, Clare, une jeune bagnarde irlandaise, va bientôt pouvoir vivre librement auprès de son mari et de son bébé. Mais son officier de tutelle n’en a pas fini avec elle: rossée et laissée pour morte, Clare assiste impuissante au massacre de sa famille par des soldats britanniques. A son réveil, au bord de la folie, elle se lance à leur poursuite au travers des terres vierges de Tasmanie. Dans cette région sauvage et isolée, où les lois des hommes ne s’appliquent plus, elle ne reculera devant rien pour se faire justice.

Trois ans après sa présentation remarquée à la Mostra de Venise, entre le rejet de certains spectateurs qui ont quitté la salle au vu des nombreux actes de violence et l’attribution du Grand Prix du jury par Guillermo Del Toro et ses jurés, The Nightingale sort enfin en France en blu-ray et en VOD.

Après le succès en 2014 de son film d’horreur Mister Babadook sur la difficulté d’être mère, l’australienne Jennifer Kent propose un rape and revenge movie dans la Tasmanie du XIXème siècle : préparez-vous au choc !

Tourné dans les superbes décors naturels de Tasmanie, en lumière naturelle, avec des acteurs aborigènes autour de professionnels, The Nightingale joue la carte de l’authenticité et du réalisme brut, parti-pris renforcé par le choix d’un cadre académique de 1 : 37 et de l’absence de musique non diégétique. L’âpreté du récit jalonné d’éprouvantes séquences violentes (viols, infanticide…) filmés frontalement, avec des cadres serrés, est contre-balancé par des manifestations oniriques et des élans métaphysiques dans une nature qui semble parfois sorti d’un sombre conte de fées.

Cette traque impitoyable et intense menée par la jeune bagnarde Clare, accompagnée d’un guide aborigène, pour faire payer ses tortionnaires, d’immondes officiers anglais dont la mission de civiliser le territoire se traduit par une décimation du peuple aborigène, dit la violence faite aux femmes et aux peuples natifs à travers les siècles. Les deux acteurs principaux, l’irlandaise Aisling Franciosi vu dans The Fall et Game of Thrones et le danseur aborigène Baykali Ganambarr récompensé par par le Marcello Mastroianni Award à la Mostra de Venise, sont incroyables, leur duo de cinéma qui joue sur l’alliance de contraires est inoubliable.

Haletant récit de traque sans compromis et complaisance, touchant portrait de femme résilience, grand film politique à la portée universelle, The Nightingale est une superbe proposition de cinéma, récompensée par de nombreux prix dont Meilleur Film aux Oscars australiens et louée par le maître Martin Scorsese.

Technique

D’après un source 2K, cette image HD délivre un piqué affûté dont sont bénéficiaires les superbes gros plans sur les visages en pleine lumière dans les magnifiques décors australiens; le rendu s’avère correct dans les nombreuses séquences nocturnes. Les deux pistes audio avec une prédilection pour la VO 5.1 DTS HD MA révèlent un environnement sonore d’une grande richesse.

Bonus

Cette édition blu-ray Condor Entertainment propose en suppléments deux classiques modules de making-of, L’histoire et les personnages (28 minutes) et Dans les coulisses du tournage (18 minutes) qui permettent d’en savoir plus sur le contexte historique, le travail des acteurs, la création des décors et costumes et les choix de mise en scène de Jennifer Kent.

The Nightingale : le test blu-ray
9
Plus d'articles
Hors d’atteinte : le test blu-ray