Test High-Tech : Détachable HP Pavilion x2 10-j001

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Durée
Titre Original
Notre score
6

Avec un marché des tablettes en plein essor depuis des années, avec ce que cela implique de marques, de produits, de système d’exploitation, etc, il est souvent difficile de s’y trouver. A l’approche des fêtes de fin d’année, la rédaction a pu tester plus en détails l’un des récents modèles de « détachables » de HP, le Pavilion x2 10-j001. Voici notre compte-rendu.

Tout d’abord, une précision : au contraire d’un PC portable ou d’une simple tablette tactile comme celles d’Apple, un détachable est davantage à considérer comme un hybride entre une tablette et un PC. En effet, la tablette est livrée avec un clavier de même format sur lequel elle va venir se clipser, créant ainsi un vrai petit ordinateur ebook. Cette précision faite, entrons dans le vif du sujet.

Avec son écran 10 pouces de résolution 1280 x 800, la tablette affiche un confort visuel indéniable. Idem pour la luminosité qui, poussée à son maximum, n’aura pas trop à rougir face à la concurrence. De même, les couleurs ne manquent pas d’éclat. On regrettera néanmoins une finition à revoir, avec par exemple une légère lueur blanche dans le bas de l’écran qui se fait sentir dès que le reste de l’écran est sombre. Plutôt gênant lorsqu’on regarde un film. Côté réactivité tactile, on est dans la bonne moyenne même si les plus pinailleurs relèveront un temps de latence d’une fraction de seconde, mais il faut vraiment avoir l’œil affuté pour y prêter attention. Par contre, le multipoints n’a pas été pris à défaut, et vous pourrez aisément utiliser vos dix doigts en même temps sur l’écran sans que la tablette ne bronche.

De même, avec son processeur Intel Atom Z3545D cadencé à 1,33Ghz, ses 32go de stockage et ses 2go de RAM, les applications gourmandes telles que les jeux passent sans broncher, même si cela se fera évidemment au prix d’une chauffe sur le côté droit de l’appareil (en mode paysage). Rien de foncièrement gênant. Par contre, n’espérez évidemment pas jouer aux derniers jeux pour PC, on reste ici dans une configuration tablette ! Avec de la chance, vous pourrez faire tourner certains oldies, et encore…

hp-pavilion-x2-10-j001-02

Abordons enfin un des éléments principaux : l’ergonomie. La face de la tablette étant dénuée de tout bouton et entrée câble (tout juste y retrouve-t-on les hauts parleurs et la caméra faciale de qualité moyenne, mais toujours pratique pour Skype), tout le reste a été réparti sur les tranches. En mode paysage, on retrouve donc à droite le bouton de volume, le bouton Windows (l’équivalent du bouton Home chez Apple), les ports micro-SD, mini-HDMI et USB ainsi que l’entrée d’alimentation format micro-USB. A gauche, le port mini-jack pour casque audio, le bouton On/Off sur le dessus et enfin le clips pour le dock clavier en-dessous. Autant dire que c’est à la fois simple et efficace, l’ensemble étant là pour répondre à une large part des utilisateurs. On émettra toutefois des réserves sur l’emplacement du bouton Windows, pas toujours très pratique en fonction des utilisations en cours. Quant au port casque, il s’est révélé d’une qualité d’écoute très moyenne, voire mauvaise. Les haut-parleurs étant eux-mêmes assez moyens, autant dire que l’aspect sonore en prend pour son grade. Sans doute l’un des deux gros points noirs de cette tablette.

Le second point noir est à chercher du côté du clavier. Non pas qu’il soit de mauvaise qualité, au contraire, d’autant qu’il propose en prime une batterie supplémentaire pour la tablette qui permet à l’ensemble de tenir plusieurs jours (durant nos tests, nous sommes allés jusqu’à 3 jours en alternant utilisation normale – web, films, jeux video… – et veille automatique). Le problème est qu’on ressent très vite que ce produit a été conçu moins comme un hybride que comme un vrai PC. Ainsi, si des fonctionnalités aussi simples que changer la luminosité se font d’une simple touche sur le clavier en mode PC, elles deviennent vite une vraie plaie si vous avez le malheur d’être en mode tablette, le moindre réglage demandant d’arpenter les tréfonds de Windows 8 pour être débusqué. Sans compter que si les petits boutons des nombreuses fenêtres sont facilement cliquables avec le touchpad du clavier, cela devient vite une autre affaire avec l’épaisseur de vos doigts sur l’écran. L’autre partie du point noir réside dans le clips liant tablette et clavier. Alors qu’on aurait pu espérer un clips transformant l’ensemble en véritable ebook et supportant le poids de l’écran à lui seul, HP a préféré miser un système hérité de la Surface de Microsoft. Ainsi, une fois l’écran clipsé au clavier, il vous faudra impérativement mettre la bande rigide (attachée au clavier) en place afin d’en faire un support pour l’écran et le maintenir à la verticale, l’ensemble ainsi formé demandant à se poser impérativement sur un support plat comme votre bureau. Ceci avec très peu de latitude pour l’orientation de l’écran, et on ne parle pas des nombreux utilisateurs qui aiment pianoter le soir au lit : ce sera ici très difficile !

hp-pavilion-x2-10-j001-03

Ce choix de HP concernant le système de fixation tablette-clavier finit de placer ce produit le postérieur entre deux chaises. D’un côté, nous avons une ergonomie de la tablette et surtout un OS qui favorisent une utilisation en mode PC. De l’autre, le système de clips est tellement contraignant, notamment dans la présence impérative d’un bureau pour poser l’ensemble, que le produit se révèlera également irritant dans ce mode d’utilisation pour bon nombre de clients. Cela n’empêchera pas certains de le trouver à leur goût, notamment avec un prix maximum conseillé de 329€ qui le place dans la moyenne de cette gamme, mais on conseillera vivement un essai du produit avant de passer par la case achat.

Au final, ce nouveau modèle de Pavilion x10 ne manque pas d’atouts sur le plan technique. Toutefois, et outre certains défauts, on retiendra surtout son ergonomie très particulière qui le réserve à des utilisateurs avertis.

Test High-Tech : Détachable HP Pavilion x2 10-j001
6