Old : le test blu-ray

Durée
108 min
Date de sortie
21/07/2021 (salle) - 21/11/2021 (blu-ray)
Acteurs
Gael García Bernal, Rufus Sewell, et Vicky Krieps
Pays
USA
Genre
Fantastique et Thriller
Notre score
9

En vacances dans les tropiques, une famille s’arrête pour quelques heures sur un atoll isolé où ils découvrent avec effroi que leur vieillissement y est drastiquement accéléré et que leur vie entière va se retrouver réduite à cette ultime journée.

Adaptation de la BD Château de Sable de Pierre Oscar Levy et Frederik Peeters, le nouveau M. Night Shyamalan, Old, ressemble à un épisode luxueux de La 4ème dimension avec la magic touch du réalisateur de Sixième Sens.

Le décor de carte postale de l’atoll se change en enfer pour une poignée de vacanciers venus d’horizons divers (Gael García Bernal, Vicky Krieps, Rufus Sewell et Thomasin McKenzie, tous très bien). La plage paradisiaque devient maléfique, les protagonistes y sont reclus et vieillissent en accéléré. Tout passe en effet très vite dans Old : en quelques minutes, les corps se flétrissent, les facultés mentales déclinent, les personnages n’ont pas le temps de se rendre compte de ce qu’ils sont en train de perdre, leur jeunesse, leurs souvenirs; c’est le spectateur qui éprouve le tragique de cette horrible situation.

La mise en scène de Shyamalan, une nouvelle fois épatante, rend compte de ce temps déréglé : dans un même mouvement de caméra un personnage a pris des rides, un autre manifeste des signes de démence sénile quand un autre meurt de vieillesse. Citons comme exemple de mouvement de caméra virtuose, un incroyable plan séquence de 1’30 » avec caméra en plongée descendant vers la plage (les personnages écrasés par fatalité) puis travelling circulaire (le temps passe) pour saisir à la fin du mouvement une femme dont la tumeur bégnine est devenue en quelques heures mortelle. Dans le dernier tiers Shyamalan multiplie les motifs du film d’horreur avec une menace dans l’obscurité, des corps disloqués ou infectés et par contraste propose un moment touchant où deux concubins aux portes de la mort, sourds et quasiment aveugles se réconcilient. La fin, non présente dans la BD, n’est pas ce que Shyamalan a fait de plus inspiré.

Old est une série B fantastique très sympathique signée par un Shyamalan en grande forme qui nous régale après le pilotage de sa formidable série TV Servant.

Technique

Les images de ce blu-ray Paramount sont sublimes, claires. Le mixage 7.1 de la piste VF et la piste Atmos de la VO délivrent de nombreux effets saisissants autant pour le déploiement des voix que des bruitages horrifiques sans oublier la musique efficace de Trevor Gureckis.

Bonus
10 scènes coupées (8′) finalisées de bonne facture dont une ouverture alternative
Histoire de famille des Shyamalan (8′) : pour Shyamalan « le film parle de la vitesse à laquelle les enfants grandissent ». Se succèdent images du tournage et interviews du réalisateur et deux de ses filles qui ont collaboré au film, une réalisatrice de la seconde équipe et l’autre a composé 2 chansons dont celle du générique de fin
La plage est une scène (10′) : Old ressemblait à une expérience théâtrale pour le casting. Shyamalan s’exprime avec précision sur sa mise en scène : « Des mouvements angulaires, rien de droit. La caméra ne vient pas vers vous mais dans un angle quand on se rapproche, jamais directement sur vous. C’est pour créer des formes sur la plage amorphe. On a donc ce tableau devant, et avec l’angle on a un deuxième tableau à la fin du mouvement. Les personnes sont dans une configuration et quand ils bougent un autre tableau émerge. L’autre technique c’est que la caméra bouge indépendamment des mouvements qu’elle filme. Ce mouvement représente le temps ».
Des cauchemars au paradis (7′) : zoom sur le décor de la plage en République dominicaine. L’équipe parle des difficultés liées à un tournage en décor extérieur : ouragan, timing serré…
Une famille dans l’instant (6′) : focus sur la dernière nuit de tournage

Old : le test blu-ray
9