Mal de Pierres

Réalisateur
Nicole Garcia
Acteurs
Javier Cámara, Louis Garrel, et Marion Cotillard
Pays
France
Genre
Drame
Durée
116 min
Titre Original
Notre score
5

Gabrielle a grandi dans la petite bourgeoisie agricole où son rêve d’une passion absolue fait scandale. A une époque où l’on destine d’abord les femmes au mariage, elle dérange, on la croit folle. Ses parents la donnent à José, un ouvrier saisonnier, chargé de faire d’elle une femme respectable. Gabrielle dit ne pas l’aimer, se voit enterrée vivante.
Lorsqu’on l’envoie en cure thermale pour soigner ses calculs rénaux, son mal de pierres, un lieutenant blessé dans la guerre d’Indochine, André Sauvage, fait renaître en elle cette urgence d’aimer. Ils fuiront ensemble, elle se le jure, et il semble répondre à son désir. Cette fois on ne lui prendra pas ce qu’elle nomme « la chose principale ». Gabrielle veut aller au bout de son rêve.

Film présenté en Compétition au Festival de Cannes 2016

Avis de Fabien (chronique cannoise)

Pour sa troisième participation à la compétition du festival de Cannes (L’adversaire en 2002 et Selon Charlie en 2006), la réalisatrice s’est entourée d’une habituée de la compet cannoise, Marion Cotillard, dans cette adaptation du livre éponyme de Milena Agus.

Mal de pierres est le destin d’une femme exaltée, en recherche de liberté et d’amour absolu. Gabrielle souffre d’un mal plus profond que ce mal de pierre, une instabilité psychologique que certains nomment folie.

Dans le rôle difficile et peu aimable de cette femme qui ne cesse de se dérober (à sa famille) et vaciller, aux portes de la démence, Marion Cotillard s’en sort bien.

Gabrielle (Marion Cotillard)

Mais il est difficile de se laisser emporter par cette histoire dramatique, la faute à un manque de lyrisme et d’émotion autant dû à un récit trop fragmenté, plein de ruptures de rythme avec en bonus un twist raté qu’au manque d’alchimie entre Cotillard et Louis Garrel, trop peu présent pour faire exister son personnage et nous faire croire en cette passion amoureuse entre ce lieutenant rencontré en cure thermale et l’héroïne.

Demeure l’interprétation remarquable de Marion Cotillard à tel point que l’on imagine personne d’autre, à l’issue de la projection, pour exprimer les tourments de Gabrielle.

Mal de Pierres
5
Plus d'articles
Seizure : La Reine Du Mal / Test Blu-Ray