Les Misérables

Réalisateur
Ladj Ly
Acteurs
Alexis Manenti, Damien Bonnard, et Djebril Didier Zonga
Pays
France
Genre
Drame
Durée
102 min
Titre Original
Notre score
8

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux « Bacqueux » d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes…

Film en compétition au Festival de Cannes 2019

L’avis de Fabien (chronique cannoise)

Fort de son expérience de documentariste, Ladj Ly nous plonge en immersion, avec une caméra mobile, dans le quotidien de la BAC de Montfermeil intégrée par Stéphane, une jeune recrue en provenance de Cherbourg.

Pour son premier film de fiction qui est une déclinaison du très bon court-métrage du même nom, mix entre Training Day et La Haine, le jeune réalisateur nous propose un film puissant, sans manichéisme dans la description des différents personnages, les petits frères, les caïds comme les flics qui vivent tous dans la misère sociale comme affective, avec de petits arrangements de chaque côté et un quartier dit sensible où la solidarité entre habitants tente de lutter contre la pauvreté et la misère qui malheureusement finissent par engendrer de la colère et de la violence.

Très maîtrisé dans sa gestion de la tension dramatique, avec une caméra nerveuse en mode reportage de guerre, Les Misérables culmine dans une dernière demi-heure d’une implacable intensité où Ladj Ly utilise les ingrédients du film de genre classique (ralentis, musique…) pour mettre KO le spectateur.

Un des chocs, coups de coeur cannois que l’on devrait retrouver au Palmarès.

MAJ : Les Misérables a remporté le Prix du Jury au 72ème festival de Cannes

Les Misérables
8
Plus d'articles
Liberté : Test DVD