Réalisateur
Ishmael Bernal
Acteurs
Ama Quiambao, Gigi Duenas, Laura Centeno, Nora Aunor, et Veronica Palileo
Pays
Philippines
Genre
Drame
Durée
122 minutes
Titre Original
Notre score
8

Dans la ville de Cupang, pendant une éclipse totale de soleil, quand les gens croient que la fin du monde arrive, la jeune Elsa affirme qu’elle a eu une apparition de la Vierge Marie sur le sommet de la colline, là même où, quand elle était enfant, elle avait été trouvée puis adoptée par Aling Saling.
Les villageois sont d’abord incrédules, jusqu’à ce qu’ils voient Elsa guérir des malades. Riches et pauvres, pèlerins et touristes affluent de toutes parts dans ce village reculé. Certains en profitent pour s’enrichir en louant leur maison, nourrissant les visiteurs, vendant des objets religieux et de l’eau bénie par Elsa. Orly, réalisateur, vient tourner un documentaire sur Elsa et son amie d’enfance, Nimia, désormais prostituée, et ouvre un cabaret.
Un jour, alors qu’elles prient au sommet de la colline, Elsa et sa disciple Chayong sont attaquées et violées par des drogués.

20ème  Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul
Film dans la catégorie Regard sur le cinéma philippin

L’avis de Yanick Ruf : Miracle… Telle est la traduction d’Himala en philippin. S’adaptant d’un fait divers réel qui s’est déroulé de 1966 à 1967 sur l’île de Cabra dans la province de Mindoro, le réalisateur Ishmael Bernal nous propose donc avec son film de suivre les évènements tels qu’ils se sont déroulés. Lors de la 20eme édition du Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul, nous avons eu droit à la projection en version restaurée, ce qui ne gâche rien bien au contraire. On retrouve donc Nora Aunor (The story of Mabuti) dans le rôle d’Elsa, une jeune femme qui lors d’une éclipse du soleil, a vu lui apparaitre la Vierge. Elle va ensuite se trouvée « investie » d’un pouvoir de guérison. Un réalisateur va venir sur place pour tourner un documentaire sur ce fait divers incroyable. On découvre donc tout ce qui a découlé à l’époque des faits de cet évènement. Partant d’une population crédule, le fait que 81 % des habitants des philippines soient catholiques, la population locale s’est donc vite réjouie de ce miracle. L’espoir naissant pour les malades, ces derniers sont venus par milliers pour se faire « guérir » par Elsa. Mais je vous rappelle qu’il s’agit d’une histoire vraie, donc le réalisateur (celui qui est dans le film) a donc fait sa petite enquête afin de déterminer si oui ou non il s’agissait d’une supercherie. Himala nous raconte donc toute l’histoire d’Elsa à partir de l’éclipse de 1966. Un des premiers rôles de Nora Aunor, qui démontrait déjà son talent de comédienne et devait par la suite devenir une grande actrice. Primé dans de nombreux festivals à travers le monde (Chicago, plusieurs prix en Asie,..) Himala est donc un véritable miracle pour son réalisateur Ishmael Bernal.

Verdict : Un film qui démarre comme un fait divers et qui se transforme vite en adoration d’une population pour une jeune paysanne sans avenir. L’histoire part vite au drame pour nous surprendre violemment à la fin. Mais la moralité, c’est qu’un peuple croyant le restera quoi qu’il arrive…

Himala
8
Plus d'articles
Liberté : Test DVD