CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Warm Bodies Renaissance

 

 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , , , , ,
 
Genre: , ,
 
Pays:
 
Durée: 97 min
 
Date de sortie: 20/03/2013
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
3 total ratings

 


0
Posted 2 avril 2013 by

 
Full Article
 
 

Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair. R, un mort-vivant romantique, sauve contre toute attente Julie, une adorable survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps… Elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie… Perturbée par ses sentiments, Julie retourne dans sa cité fortifiée où son père a levé une armée. R, de plus en plus humain, est désormais convaincu que sa relation avec Julie pourrait sauver l’espèce entière… Pourtant, en cherchant à revoir Julie, il va déclencher l’ultime guerre entre les vivants et les morts. Les chances de survie de ce couple unique sont de plus en plus fragiles… Warm Bodies Renaissance porte un regard aussi réjouissant qu’étonnant sur l’amour, la fin du monde et les zombies… De quoi nous rappeler ce que c’est d’être humain !

L’avis de Yanick Ruf :

Qui ne connait pas Roméo et Juliette ? Mais qui aurait pensé voir un jour une adaptation dans laquelle  les Capulet et les Montaigu seraient remplacés par les Vivants et les Morts ? Original non ? Original aussi de voir la terre et la vie par le biais des morts. Savoir ce qu’ils pensent (s’ils en sont capables), ce qu’ils ressentent, comment ils prennent le fait d’être mort… voici donc un film aux multiples questions existentielles. Ou plutôt non-existentielles devrais-je dire, car le personnage principal est mort. Et la plus improbable des questions à se poser : peut-on « guérir » de la mort ?

warm_bodies_02

On a donc droit à un film qui sort réellement de l’ordinaire et nous plonge dans une romance totalement improbable mais qui nous berce tranquillement. Les acteurs sont bons, qui plus est, que ce soit sur le plan dramatique comme dans les moments comiques et certaines répliques nous ferons tout simplement hurler de rire (vous verrez quand M retrouvera la parole !). Au casting, on découvre donc nos tourtereaux sous les traits de Nicholas Hoult qui ne cesse de monter (il sera Jack dans le film Jack le chasseur de géants) depuis qu’il a interprété Hank McCoy dans X-men le commencement et de Teresa Palmer (L’apprenti sorcier, Numéro quatre) sera la belle « résurrectrice » des morts.

warm_bodies_01




A leurs côtés, Rob Corddry (Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare) interprète M et John Malkovich campe le général et père de la jeune fille. Quand on regarde de plus près la filmographie de Jonathan Levine, on constate que son travail ne cesse de s’améliorer depuis son fameux All the boys love Mandy Lane. Il revient donc au thriller horrifique, mais il a bien compris que pour toucher un maximum de public, il ne faut pas oublier le côté comédie ! Une recette qui marche à (presque) tous les coups, il n’en fallait pas moins pour faire de Warm Bodies Renaissance un film qui nous laissera un excellent souvenir.

warm_bodies_03

 L’avis de NicoH :

Alors que les morts-vivants au cinéma sont souvent condamnés à leur sort funeste de chair à canon jusqu’à ce qu’une balle ou une hache s’égare près de là, Warm Bodies en prend le contrepied, pour notre plus grand plaisir.

Ici, le héros et ses semblables zombies sont comme les Walking Dead ou l’Armée des Morts, à savoir des corps sans réelle expression extérieure. Sauf qu’à l’intérieur, ces morts-vivants sont bien plus que cela, et il faudra toute la force qui se dégage de la rencontre de l’un d’eux avec une jolie blonde (pas stéréotypée pour un sou, bon point) pour le révéler.

warm_bodies_04

 

De son intrigue façon  « La belle et la Bête », Warm Bodies en tire une essence, un vrai plaisir cinématographique qui ne s’encombre pas de longueurs inutiles (1h40 au compteur) et d’intrigues secondaires inutiles. Les thèmes principaux (l’amour et la guérison des morts-vivants, un métissage étonnant et détonnant !) ne sont jamais laissés de côté, chacun des personnages apportant à sa manière sa pierre à l’intrigue, souvent avec humour.

 C’est d’ailleurs là la bonne idée du film : ne jamais se prendre au sérieux, préférant jouer la carte du Zombieland ou du Shaun of the Dead plutôt que de lorgner vers The Walking Dead. En résulte un vrai moment de détente (en couple ou entre amis) secondé par d’excellents comédiens (mention à Nicholas Hoult et Rob Corddry) et qui, malgré ses aspects de plaisir coupable, ne donne pas pour autant la sensation de prendre le spectateur pour un couillon (à moins que ce dernier n’ait les fesses trop serrées). Alors foncez !


Yanick Ruf

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)