CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Tarantula

 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 21 septembre 2017 by

 
Full Article
 
 

Une tarentule géante, d’origine expérimentale, sème la terreur dans une contrée américaine.

L’avis de Yanick Ruf :

Jack Arnold, le réalisateur visionnaire du siècle dernier, arrive en coffret double DVD chez Éléphant Films! Premier film à visionner, Tarantula, réalisé en 1955, soit 2 ans avant son célébrissime L’homme qui rétrécit, le plus connu en France! Déjà à l’époque, il était convaincu des différences de tailles possibles en jouant sur des plans superposés rendant des choses petites filmées de près extrêmement grandes. Je m’explique… La créature principale de ce film est une araignée modifiée génétiquement. En la filmant en gros plan et en superposant l’image sur une image de paysage, on a donc l’impression de voir une araignée géante. On notera sa première apparition derrière une vitre complètement bluffante. Comme quoi, pas besoin d’effets numériques pour arriver à un bon résultat. Ce procédé est repris à plusieurs reprises durant le film, nous mettant face à de grosses bestioles. Néanmoins, je vous rassure, on a droit également à de fausses araignées pour encore plus de fun!





Coté scénario, pas de surprise, l’histoire est bonne comme pour chacun des films de Jack Arnold. Rien d’exceptionnel, mais de la bonne SF qui a été maintes fois recopiées par la suite. Une fois de plus, on retrouvera les habitués de ce genre de film au générique, et comme pour The creature walks among us, Jack Arnold a choisi de donner un petit rôle, en fait son tout premier, à un acteur qui allait ensuite faire une carrière cinématographique sans faille : Clint Eastwood! Arnold devait déjà pressentir son charisme naissant à l’époque! John Agar, Mara Corday et Leo G. Carroll sont donc les principaux acteurs de ce film qui a du faire frissonner pas mal de monde dans les années 50 !

Caractéristiques techniques et bonus :

Le film est présenté en DVD uniquement dans sa version originale sous-titrée. Je ne pense pas qu’il ait fait l’objet d’un doublage à l’époque et ce n’est pas maintenant que l’on va le faire…. Du côté des bonus, on a droit à :

  • Jack Arnold par Jean-Pierre Dionnet (6’58 »)
  • Le film par Jean-Pierre Dionnet (10’39 »)
  • Bandes annonces :
    – Tarantula (2’15 » – VOST)
    – L’Homme qui rétrécit (1’04 » – VOST)
    – La Revanche de la Créature (2’42 » – VOST)
    – Cinema Monster Club : La Créature du Lac Noir (1’44 »)
    – Le Météore de la nuit (1’31 » – VOST)
  • Galerie photos (15)

Verdict :

Eléphant Films nous propose donc de découvrir en très bonne qualité ce film marquant de la filmographie de Jack Arnold, un réalisateur visionnaire qui savait manier les effets spéciaux avec 3 francs six sous ! A l’heure du numérique à outrance, il est bon de voir ce que l’on pouvait faire sans grands moyens, mais avec beaucoup d’imagination…


Yanick Ruf

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)