CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Storm Boy

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Durée: 99 minutes
 
Date de sortie: 26 juin 2019 en VOD
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
2 total ratings

 


0
Posted 26 juin 2019 by

 
Full Article
 
 


Synopsis : Michael Kingley, homme d’affaires de 70 ans respecté au caractère bien trempé, se replonge dans une enfance qu’il pensait enfouie à tout jamais. Une époque où il était Mike, dit Storm Boy, « l’enfant-tempête ». Une époque où il vivait avec son père, Tom, dans une cabane faite de bric et de broc, sur un coin sauvage du littoral méridional de l’Australie. Une époque où il sauva d’une mort certaine un extraordinaire bébé pélican baptisé Mr Perceval, dont le destin influença sa vie à tout jamais.

L’avis de Quentin : 

Storm Boy de Shawn Seet est une adaptation du livre australien écrit par Thiele. L’histoire de ce jeune garçon ayant élevé un pélican, se trouvant entre l’enfance et le monde adulte est célèbre dans les pays anglo-saxons. Tout comme Paddington, Storm Boy est un incontournable de la littérature pour enfants que cela soit en Australie, Angleterre ou bien Etats-Unis. L’oeuvre de Thiele avait été adaptée une première fois en 1976.

Cependant, méconnu sur le territoire hexagonal, cette nouvelle version, réalisée par Shawn Seet n’a pas bénéficié de sortie cinéma et n’aura peut-être pas de sortie physique.

Heureusement, Wild Side sauve ce dernier et nous le propose en VOD dès le 26 juin.

Cinealliance.fr a eu l’honneur de découvrir le travail de Jai Courtney, Finn Little, Geoffrey Rush ou encore Morgana Davies sous la caméra du cinéaste australien.

Pour quelles raisons Storm Boy n’a t’il pas bénéficié d’une sortie cinéma contrairement à de nombreux autres pays ?

C’est certainement la question que la plus redoutée des cinéphiles. Depuis de nombreuses années, le direct to video ou direct to VOD n’est pas toujours signe de réussite. Néanmoins, il ne faudra pas réfléchir selon ce schéma face à ce Storm Boy.

Le film aborde ainsi avec finesse et délicatesse les travers humains et la volonté d’expansion continue sur la nature.




Tout d’abord l’oeuvre met en parallèle deux espaces temporels en suivant le personnage principal à 10 ans, plein de fougue, de rêves de liberté puis autour de ses 70 ans, étant devenu chef d’une multinationale. Il revient avec nostalgie sur les combats qui l’animaient étant petit et repense à ses convictions profondes. On assiste à une remise en question forte et touchante. On y voit que le temps et les problématiques inhérentes à la société humaine moderne peuvent totalement faire oublier nos véritables revendications, et l’ardeur de notre combat. Néanmoins, l’enfant que nous étions est toujours brûlant au fond de nous, n’attendant plus qu’une chose se réveiller et se révéler à nouveau.

L’Australie comme choix de lieu de tournage est à la fois pertinent de manière relative à l’ouvrage originel mais encore plus fort de sens face à son rapport à la nature. On y côtoie la culture aborigène, dernier rempart face à la destruction des milieux naturels. Le jeune garçon du film suivra ainsi, un aborigène au travers des dunes, lui révélant chaque jour un peu plus le sens de la nature mais également sa force primaire que l’homme ne pourra jamais dépasser.

Le film aborde également la condition animale et la dépasse en la confrontant à l’humain : les chasseurs. On nous y présente un duo de chasseurs ne respectant rien. Ces derniers chassant les pélicans par pur plaisir, laissant les corps joncher les dunes. Une première approche de la déviance humaine pour l’enfant qui sera porté par ses premières convictions à la fois humanistes et politiques.

En suivant le parcours du jeune garçon avec M. Perceval, son pélican. Une très belle approche est réalisée sur le rapport de l’être humain à la nature, et tout particulièrement sur le rapport que nous entretenons avec les animaux. Le chien et autres animaux de compagnie n’ayant pas à juste titre le monopole de l’animal capable de vivre en « bonne » intelligence. On y voit une amitié forte et un lien robuste entre l’enfant et le pélican remettant en question toutes nos croyances sur la place des animaux dans nos vies. Les enfants y verront un conte merveilleux où tout animal est doué d’intelligence et de sensibilité. Les adultes, eux, remettront en question leurs pratiques face aux animaux sauvages mais surtout à l’exploitation animale.

On y découvre également l’innocence de l’enfant confronté à la brutalité du monde adulte avec ses différentes étapes transformant la candeur en savoir. Ce sont les expériences d’enfance qui font les hommes et les femmes de plus tard.

Shawn Seet, nous brosse cette histoire sensible à travers de somptueux plans rappelant à quel point la nature est belle et où les villes ne sont que constructions grisonnantes et dépressives.

Le rythme de l’histoire est haletant et ne nous laisse pas un instant pour penser à autre chose. Un conte désormais traditionnel qu’il se faut de partager et faire découvrir au plus grand nombre en espérant que comme Paddington, et son discours sur la tolérance et l’intégration, Storm Boy saura poser une marque sur les rapports entre l’homme et le règne animal.

En somme, Storm Boy est une aventure familiale touchante et engagée qui fera s’émouvoir et réfléchir toute la famille. Nous ne pouvons que remercier Wild Side d’avoir permis au film de trouver un chemin jusqu’à nos terres. Si il n’y a qu’une seule échappée sauvage à saisir en ce début d’été, il s’agit bien de ce Storm Boy.


Quentin Tarantino

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)