CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Noé

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: ,
 
Genre: ,
 
Pays:
 
Titre Original: Noah
 
Durée: 138 min
 
Date de sortie: 09/04/2014
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
3 total ratings

 


0
Posted 10 avril 2014 by

 
Full Article
 
 

Russell Crowe est Noé, un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement.

L’avis de Fabien

Noé est un film très personnel pour son réalisateur Darren Aronofosky : il a écrit un poème à l’âge de 13 ans autour du personnage de Noé, a scénarisé une BD avant de diriger ce blockbuster biblique produit par la Paramount.

Aronofosky fait de ce court passage de la Genèse un conte noir où il mélange avec ambition héroïc fantasy (exemple, les Nephilim, géants de pierre que l’on dirait sortis de la Terre du Milieu) et tragédie shakespearienne (dans la dernière partie Noé, dévoré par sa mission, est en conflits avec sa famille) avec un certain souffle épique propre aux grands mythes.




Point d’achoppement, la représentation du surnaturel, du miracle se traduit par des effets visuels kitsch (les anges déchus, Adam et Eve), old school (les géants de pierre) et des détails frisant le grotesque (l’obsession de Mathusalem campé par Anthony Hopkins pour les baies rouges) mais la venue des animaux par couple dans l’arche offre une séquence forte et la partie consacrée au Déluge s’avère impressionnante. Portée par la musique puissante de Clint Mansell et une bande-son tonitruante, la tension dramatique y va crescendo avec l’affrontement, sous une pluie torrentielle, entre Noé, bien aidé par les Nephilims, contre l’armée de Tubal-Caïn (Ray Winstone) puis lors d’un huis-clos intense dans l’arche avec les humains rescapés menés par un Noé inquiétant qui devra décider entre obéissance à Dieu et libre arbitre.

noephoto1

Le plus intéressant dans ce grand spectacle apocalyptique assez chargé sur le plan visuel est l’étude de caractère du personnage de Noé, le juste à la fibre écolo qui préfère sauver les animaux que les humains (en finir avec l’humanité irresponsable pour recommencer à zéro après l’apocalypse), un personnage tourmenté, rongé par sa mission qui le conduira à faire preuve de monstruosité à l’égard de son entourage avant de connaitre la miséricorde. On retrouve la prédilection d’Aronofosky pour les personnages fissurés, obsessionnels comme ce Noé auquel Russel Crowe prête sa puissance physique  aux côtés de Jennifer Connelly et Emma Watson, toutes deux très bien.

Au delà de choix visuels plutôt douteux et partis pris narratifs surprenants, Noé fait montre d’une puissance dramatique en examinant la noirceur de l’âme humaine et la complexité du personnage biblique joué avec conviction par Russell Crowe dans ce film inégal mais audacieux et personnel.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)