CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article


Moonrise Kingdom

 

 
Overview
 

Genre: ,
 
Titre Original: Moonrise Kingdom
 
Durée: 94
 
Date de sortie: 16-05-2012
 
Realisateur: Wes Anderson
 
Acteur: Bruce Willis,Edward Norton,Bill Murray
 
Pays: Etats-Unis
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
5 total ratings

 


0
Posted 16 mai 2012 by

 
Full Article
 
 
Sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, au cœur de l’été 1965, Suzy et Sam, douze ans, tombent amoureux, concluent un pacte secret et s’enfuient ensemble. Alors que chacun se mobilise pour les retrouver, une violente tempête s’approche des côtes et va bouleverser davantage encore la vie de la communauté.
 
 
 
Film présenté en Sélection Officielle – Compétition au Festival de Cannes 2012
 
 
L’avis de Fabien
 

Après le sympathique film d’animation en image par image, Fantastic MrFox, d’après Road Dahl, l’inimitable Wes Anderson retrouve sa troupe de comédiens fétiches (Bill Murray, Jason Schwartzman) et son univers pop vintage pour Moonrise Kingdom, une micro-aventure colorée et enthousiasmante où deux ados fuguent sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, au cœur de l’été 1965.

Dès le générique et ses travellings pour présenter les divers personnages s’activant dans leur maison (une signature amusante, voir celle ludique de l’équipage de  La vie aquatique) Wes Anderson en véritable auteur nous embarque en terrain connu : obsession pour les vêtements et les objets rétro (les pantalons trop courts de Bruce Willis, les pyjamas ringards de Edward Norton, les badges décorant la tenu scout de l’étonnant Jared Gilmnan), héros très organisés, personnages tourmentés aux dialogues ciselés dits de manière légèrement détachée, narrateur s’exprimant face caméra, envolées lyriques avec usage euphorisant du ralenti.

A cette jolie aventure à laquelle se joint les excellents Bruce Willis en flic sensible, Edward Norton en chef scout triste et Frances Mac Dormand en mère de famille adepte du mégaphone, il manque le soupçon d’émotion qui faisait le sel de La famille Tennenbaum et La vie aquatique. En l’état la manière de narrer l’histoire est sufisamment originale et ses personnages assez attachants pour faire de Moonrise kingdom un conte décalé très recommendable.

moonrisekingdom1

 

L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :
 
Wes Anderson (A bord du Darjeeling limited, la vie aquatique, Fantastique Mr. Fox) fait donc l’ouverture de la 65eme édition du festival de Cannes avec son nouveau film. Celui-ci nous narre les péripéties d’un groupe de scout, et plus particulièrement de l’un d’entre-eux, asocial, qui ne pense qu’à une chose : s’enfuir avec sa belle, toute aussi asociale que lui. Je vous laisse imaginer ce que peuvent penser deux ados sur une petite île pour échapper à leurs poursuivants. Une troupe de scouts menés par Edward Norton qui stupéfie ses supérieurs en passant son temps à perdre ses enfants, un policier complétement barré campé par un Bruce Willis en très grande forme, et les parents de la fille, Bill Murray et Frances Mc Dormand, voilà leurs poursuivants.
 
Du coté des enfants, quasiment tous sont excellents dans leurs interprétations respectives. Mais le bouquet revient bien évidemment au couple formé par Kara Hayward et Jared Gilman, Sam et Suzy dans l’histoire, qui font ici des débuts extrêmement prometteurs. Pour agrémenter le tout, des décors chatoyants et une bande à la hauteur du film que l’on doit à Mark Mothersbaugh. Une fois de plus, ce sont les conflits entre parents et ados qui sont mis en évidence, ainsi que les relations de ces derniers avec le monde des adultes. Un sujet maintes fois traités, mais qui trouve une nouvelle dimension dans l’œuvre d’Anderson. Un film à voir à tout prix.
 
Le résultat nous donne donc un excellent film qui séduira petits et grands et qui devrait faire sensation auprès des habitués de la croisette.

zast

 


0 Comments


  1.  
    Anonyme

    « The Killer Inside Me » sera projeté lundi 5 juillet 2010 au festival du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF), en Suisse.





Leave a Response

(required)