CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

LoveDeath

 

 
Overview
 

Genre:
 
Titre Original: LoveDeath
 
Durée: 153
 
Realisateur: Ryuhei Kitamura
 
Acteur: Shinji Takeda,NorA,Eiichiro Funakoshi
 
Pays: Japon
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
1 total rating

 


0
Posted 10 mars 2009 by

 
Full Article
 
 

Sai, un apprenti yakuza, a le coup de foudre pour Sheila, la petite amie du chef du clan Kurogane.

345 jours plus tard, la belle réapparaît et déclare qu’elle veut s’enfuir. Sous le charme, le jeune homme décide de la suivre malgré les risques.

Le jeune couple est alors rapidement poursuivi par une bande de personnages incongrus aux intentions peu louables…

 

 

 

 

 

L’avis d’Alex :

 

 

Ryuhei Kitamura serait-il le réalisateur de « genre » de ce début d’année ?

 

Juste avant son horrifique Midnight Meat Train (qui sortira en salles en France le 16 juillet prochain) ayant raflé le Prix du Public au festival de Gérardmer en janvier dernier et qui bénéficie d’excellents échos sur la Toile, le cinéaste nippon avait réalisé Lovedeath en 2007 dans son pays d’origine.

Le métrage étant sorti en DVD le mois dernier à l’initiative de l’éditeur WE Prod, voici donc l’occasion de découvrir chez nous ce film « autre »…

 

 

L’univers de LOVEDEATH : de l’amour…

 

 

« Autre », car complètement barge !!!

 

A partir d’une intrigue somme toute classique (le héros veut délivrer sa belle de l’emprise d’un tyran), le réalisateur de Versus nous livre une bombe visuelle, un film bardé de références à tout un pan du cinéma d’action américain actuel (pour le « nerd » qui sommeille en nous, cela va de L’Arme fatale à Bad Taste !) mélangé à une intrigue où évoluent des personnages plus dingues les uns que les autres tout droit sortis de Snatch de Guy Ritchie ou d’un délire de Takashi Miike !

 

 

de l’humour…

 

 

Mais au-delà de tous ces clins d’œil, Kitamura n’oublie pas de nous raconter une histoire où évoluent des personnages pas vraiment recommandables…

A commencer par Sheila (ou « Sheela »), la belle en détresse ( ?) qui semble manipuler les hommes comme des pions au fur et à mesure que l’histoire s’écoule. Sorte de femme fatale aux motivations bien mystérieuses, on ne cesse de douter de la sincérité de ses « sentiments » pour Sai jusqu’au bout…

Multipliant les points de vue et les fausses pistes, le film s’amuse à nous piéger à de maintes reprises, nous tenant en haleine durant 2h30 ! (Ce qui ce le papier pouvait sembler un peu longuet…)

 

 

du sexe…

 

 

Les détracteurs du cinéaste pourront toujours lui reprocher son style grandiloquent (les explosions de voitures avec les héros au premier plan à la Michael Bay) et un certain manque d’ « humilité » (voir le dialogue -hilarant par ailleurs- où un des protagonistes fait carrément  référence au téléphone à… Lovedeath. Soit une citation directe au film qu’on est en train de regarder, du jamais vu pour ma part !!!)

 

 

du sang…

 

 

Mais de toute façon, les amateurs savent que cela fait partie de la marque de fabrique « Kitamura », un réalisateur complètement décomplexé et qui assume à 100% tous ses excès.

De ce point de vue, on ne peut que louer cette générosité à vouloir en donner toujours plus au spectateur !

Vous aimez les fusillades, les voitures de sport, les situations tordues, le SM, l’humour non-sensique, le western… ??

Dans ce cas, ne cherchez pas plus loin…

 




 

des « flingues »…

 

 

 

 

Le DVD WE Prod :

 

 

L’édition française comprend 2 disques, l’un avec le film, l’autre étant consacré aux suppléments parmi lesquels la présentation du film au Festival de Yubari (avec une vingtaine d’acteurs présents autour de Kitamura qui annonce au public présent qu’il va assister à l’unique projection du film dans sa version longue de 3 heures !!!), les interviews, les scènes coupées dont on retiendra surtout une fin VRAIMENT alternative, le clip de NorA : « the Promise » (l’actrice dont c’était le premier rôle au cinéma -et qu’on a pu revoir depuis en victime dans The Midnight Meat Train – pousse aussi la chansonnette), le concert « Fight for Love »le reportage « Le monde fou de Lovedeath » et les sketchs « Kasar » et « Tornado »

 

 

et de la balançoire !!!

 

 

 

 

LE FILM :

 

LANGUES : FRANÇAIS, JAPONAIS

SOUS-TITRES: FRANÇAIS

SON: DOLBY DIGITAL 5.1

FORMAT: 2.35 – 16/9 compatible 4/3

 

 

 

 

 

 

LES BONUS :

 

-Festival de Yubari (16min)

-Interviews (33min)

-« Nora the Promise » (5min)

-« Fight for Love » (5min)

-Scènes coupées (26min)

-Le monde fou de Lovedeath (24min)

-« Kasar » (12min)

-« Tornado » (18min)

 

 

 

 
 

 

Éditeur DVD : WE Prod (www.we-prod.com)

 

 

zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)