CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

A Cure for Life : le test blu-ray

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: ,
 
Genre: ,
 
Pays: ,
 
Titre Original: A Cure For Wellness
 
Durée: 147 min
 
Date de sortie: 15/02/2017 (salle) - 28/06/2017 (blu-ray)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 3 juillet 2017 by

 
Full Article
 
 




Lockhart, jeune cadre ambitieux, est lancé sur la trace de son patron disparu dans un mystérieux centre de bien-être en Suisse.Pris au piège de l’Institut et de son énigmatique corps médical, il découvre peu à peu la sinistre nature des soins proposés aux patients. Alors qu’on lui diagnostique le même mal qui habite l’ensemble des pensionnaires, Lockhart n’a plus d’autres choix que de se soumettre à l’étrange traitement délivré par le centre…la Cure.

Avis de Fabien

Gore Verbinski, le réalisateur de 3 Pirates des Caraïbes et de Lone ranger, est aux commandes de ce thriller fantastique, inspiré du roman La montagne magique de Thomas Mann, entre Shutter Island, Shining et les productions de la Hammer pour les références cinématographiques.

Lockhart, jeune cadre dynamique et ambitieux (Dane DeHann, très convaincant), est envoyé par sa hiérarchie sur les traces de son boss disparu dans un mystérieux centre de bien-être en Suisse. Il va bientôt se retrouver pris au piège de ce sanatorium aux allures de secte qui promeut un mystérieux procédé de purification à l’abri du monde moderne, une purification de l’esprit autant que du corps via une cure vendue à ses riches patients comme miraculeuse.

A Cure for Life a la forme d’un huis-clos anxiogène, dans un institut médical d’un autre temps, un cadre en apparence paisible et merveilleux dont le héros va débusquer les sombres secrets. Verbinski tisse brillamment, au moyen d’une mise en scène élégante (mouvements de caméra très précis, belle composition des cadres), le motif du labyrinthe, avec cette propriété gothique (avec inclus les ruines d’un château) dont « personne ne sort jamais » selon le personnage de Mia Goth (troublante).

Dans cet univers clinique qui a pour obsession la mutation du corps (éliminer les toxines et purifier), un florilège de corps torturés et meurtris (perforation dentaire, cadavres désséchés, corps dévoré par les flammes) s’étale à l’image. Verbinski déploie des visions d’horreur marquantes, comme le jeune patient est soumis à des crises de délire suite à son traitement. Les scènes cauchemardesques (la salle avec les corps plongés dans l’aquafène, la séquence éprouvante du dentiste, l’épouvantable traitement à base de sangsues) se succèdent à mesure que le héros explore les différentes salles et ailes de l’institut à la recherche de son boss.

La dernière demi-heure avec élément fantastique grand-guignolesque (une histoire de baron immortel), facilités scénaristiques (un trio de personnages vu au tout début du film réapparaît in fine dans les derniers plans sans souci de cohérence) fait toutefois retomber brutalement le soufflé mais en l’état A cure for life est un film de terreur recommandable, impeccablement réalisé, nourri d’épatantes visions horrifiques, avec un ton souvent sombre et un soupçon de perversité assez inattendu dans une grosse machine hollywoodienne (le film a fait un flop au bo mondial) dont le réalisateur connaît tous les rouages.

Plastiquement superbe, avec une noirceur assez poussée pour un film de genre à 40M$, A cure for life est à prescrire aux amateurs du genre.

Technique

Une copie exemplaire avec un piqué affûté, une définition incroyable pour profiter des nombreuses compositions plastiques sur la symétrie et la perspective, une palette chromatique très riche. La VO en 7.1, avec de multiples effets puissants pour plonger le spectateur dans cet univers oppressant, est à privilégier à la VF non HD.

Bonus

Une bonne scène inédite (« C’est merveilleux ici », 5′), trois petites séances de méditation autour des 3 éléments dans l’esprit du film (9′) et un intéressant focus sur la bande originale du film (4′) composent l’interactivité de ce disque proposé par l’éditeur Fox Pathé Europa.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)