0
Posted 9 février 2019 by Yanick Ruf in Festival
 
 

FICA 2019 : Des sushis par centaines pour sceller l’amitié Franco-japonaise


Des sushis pour le FICA

Encore une journée bien remplie pour cette 25eme édition du Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul. Table ronde, films de différentes nationalités et sushis pour une journée bien remplie.

Dès le matin, nous avons pu participer à une table ronde autour de la jeune réalisatrice Hirose Nanako venue spécialement du Japon pour nous présenter son film His Lost Name. L’ancienne assistante de Kore-Eda se lance maintenant dans la réalisation. Elle nous en a dit un peu plus sur son film avant la projection de ce soir et nous a vraiment donné envie de le voir.

Première projection de la journée, May in the Summer. Un film de Cherien Dabis dans la catégorie hommage à Hiam Abbass. Une comédie jordanienne dans laquelle on retrouve un Bill Pullman en grande forme. Je parle de l’acteur et non pas son personnage. May revient au pays pour se marier à un musulman au grand désarroi de sa mère catholique pratiquante. L’ouverture d’esprit sur la religion et la sexualité à l’honneur, dans ce film qui est bien interprété.

Insiang est un film philippin de Lino Brocka. Un drame social dans une petite ville côtière. Un homme partagé entre deux femmes, mère et fille. Un sujet qu’il fallait oser traiter et qui l’est de main de maître. On notera la restauration incroyable de ce film de 1976. L’image à été retravaillée en 4K et seul le son est un peu « crachouillant ». Une image merveilleuse, sans grain et qui nous fait penser à un film récent. Beau travail. Le FICA peut être fier de présenter des vieux films dans cette qualité!





Les étendues imaginaires nous arrive de Singapour. Le réalisateur Yeo Sew Yua est venu depuis son pays pour nous le présenter et nous expliquer un peu plus, comment est la vie à Singapour afin de mieux comprendre le contexte. L’image est merveilleuse et le scénario très intéressant. Malheureusement, on se perd vite dans ce film et je pense que l’on est passé à deux doigts d’une petite merveille. Beaucoup de questions resteront en suspens après visionnage. Dommage…. Peut-être un souhait de Yeo…

Le Japon à l’honneur

Le dernier film était en compétition. Le consul du Japon est venu en personne nous présenter His Lost Name de Hirose Nanako. Un jeune homme qui tente de se suicider va être recueilli par un artisan qui a perdu son fils. Petit à petit, on va découvrir sa vrai personnalité. Un film lent, mais avec un scénario qui tient la route et nous tient en haleine jusqu’à la fin. Très bon choix pour la compétition. Le film a toutes ses chances.

Et pour bien terminer la journée, le consul n’était pas venu les mains vides. En effet, ce n’est pas moins de 3500 sushis et du vrai saké qui fut proposé aux festivaliers venus nombreux pour y faire honneur. Une excellente soirée qui aura ravi tout le monde. Voilà une amitié franco-japonaise bien scellée.

Tous nos remerciements à l’équipe du Festival international des Cinémas d’Asie pour nous avoir fait découvrir encore des merveilles comme eux seuls savent le faire….


Yanick Ruf