0
Posted 30 octobre 2008 by zast in Festival
 
 

14e Festival Cinémas et Cultures d’Asie


L’acteur de « Old boy » de retour en France 4 ans après son Grand Prix à Cannes
 
Lyon s’apprête à accueillir un monstre sacré du cinéma asiatique, l’acteur coréen Choi Min-sik. Parrain du 14e Festival Cinémas et Cultures d’Asie, qui se déroulera du 4 au 9 novembre, Choi Min-sik présentera lui-même aux spectateurs lyonnais cinq de ses films les plus marquants :
 
Notre héros défiguré de Park Chong-won (1992), vendredi 7 nov. à 19h30, au Pathé Bellecour
Old Boy de Park Chan-wook (2003), vendredi 7 nov. à 22h, au Pathé Bellecour
Crying Fist de Ryoo Seung-wan (2005), samedi 8 nov. à 21h, au CNP Odéon
Failan de Song Hae-sung (2001), dimanche 9 nov. à 16h30, au CNP Terreaux
Ivre de femmes et de peinture de Im Kwon-taek (2002), dimanche 9 nov. à 17h15, au Cinéma Opéra
 
Choi Min-sik s’est d’abord fait connaître au théâtre. C’est le film Notre héros défiguré de Park Chong-won qui lui permet de percer dans l’industrie cinématographique en 1992.
 
En 2003, c’est la consécration avec Old boy de Park Chan-wook, qui reçoit le Grand Prix du Public à Cannes en 2004.  Choi Min-sik reçoit de nombreuses récompenses, en Corée comme à l’étranger, pour sa remarquable interprétation d’un homme séquestré pendant 15 ans qui, soudain libéré et mû par sa soif de vengeance, s’adonne au machiavélique jeu de piste orchestré par son ravisseur.  
 
Acteur engagé, Choi Min-sik a renvoyé à son gouvernement l’Ordre du Mérite Culturel qu’il a reçu pour son rôle dans Old Boy, afin de protester contre la réduction des quotas dans le cinéma coréen. Il a également choisi de mettre sa carrière en suspens pendant 3 ans.
 
Choi Min-sik vient de tourner un nouveau film, « Himalaya, Where the Wind Dwells » de Jeon Soo-il, qui sera présenté en Europe en 2009.
 
Sa présence à Lyon, qui accompagne son retour à l’écran, est une opportunité exceptionnelle pour le public de découvrir ou de mieux connaître une grande personnalité du cinéma.




 

 


zast