0
Posted 21 avril 2013 by zast in Interview
 
 

Interview de la réalisatrice Margarethe Von Trotta pour son film Hannah Arendt






Nous vous proposons l’interview de la réalisatrice Margarethe Von Trotta pour son film Hannah Arendt qui sortira le 24 avril 2013 au cinéma. Cette interview a été réalisée pendant les 17 èmes Rencontres du Cinéma de Gérardmer.

 

Comment avez vous connu l’histoire d’Hannah Arendt ?

Margarethe Von Trotta : J’ai lu toute l’histoire du judaïsme, toute l’histoire d’Israël, toute l’histoire des juifs en Allemagne et j’ai lu son livre sur Adolf Eichmann et la banalité du mal. Elle décrit pas seulement le procès mais elle décrit comment les pays ont réagi lorsque l’Allemagne leur avait demandé de lui livrer les juifs pendant la guerre.

A ce moment là, je n’avais pas encore l’idée d’en faire un film.

 

Et la polémique ?

Margarethe Von Trotta : On lui a reproché deux choses :
1. Elle ne voit pas dans Adolf Eichmann un satan, un diabolique comme il était vu par d’autres
2. Ces 5 pages qu’elle a écrit sur les leaders juifs  qui étaient en fait trop obéissants

 

Et votre opinion ?

Margarethe Von Trotta : Je ne dis pas qu’elle a raison et que les autres ont tord. Je laisse les spectateurs juger par eux-mêmes.

 

Pourquoi avez vous pris les images réelles des archives du procès ?

 

Margarethe Von Trotta : C était très important pour moi. Si j’avais pris un acteur on n’aurait vu que sa qualité d’acteur en disant qu’il était bon mais je voulais que le spectateur puisse voir la même chose qu’Hannah Arendt avait pu voir. Et le spectateur peut ainsi se dire comme Hannah Arendt que c était un bureaucrate vraiment médiocre. Et on ne peut montrer seulement cela qu’avec des images réelles.

 

Margarethe-Von-trotta2

Maurice Papon a eu le même style de défense qu’Adolf Eichmann

Margarethe Von Trotta : Oui si tout le monde est coupable dans un certain sens, alors personne n’est coupable. Ils se sont déculpabilisé.

 

Avez eu des difficultés à financer le film ?

Margarethe Von Trotta : On nous a dit que le film n’était pas assez commercial lorsqu’on a essayé de trouver de l’argent au début en Allemagne.

 

Pourriez vous nous parler de la diction qu’a dû prendre Barbara Sukowa ?

Margarethe Von Trotta : L’actrice Barbara Sukowa vit depuis 20 ans à New York donc elle parle un anglais parfait. Elle a écouté sur Youtube la véritable Hannah Arendt. L’accent de Hannah Arendt était très fort. Alors on a voulu abaissé un peu son niveau pour ne pas faire de la caricature. Barbara a commencé avec un accent 3 mois avant le tournage avec ses amis et sa famille. C’est devenu naturel pour elle et cela ne fait pas artificiel à l’écran.

Margarethe-Von-trotta3

Vous avez pensé directement à Barbara Sukowa ?

Margarethe Von Trotta : Oui j’ai toujours pensé à elle mais personne ne la voulait en Allemagne parce qu’elle est blonde avec des yeux bleus.

Pourtant elle a tourné Rosa Luxembourg. J’ai exigé qu’elle joue Hannah Arendt et maintenant tout le monde est heureux.

 

Pourquoi ne pas avoir mis des photos des camps quand elle en parle ?

Margarethe Von Trotta : Cela aurait été trop démonstratif. J’ai voulu rester sur le procès.

En ce moment il y a beaucoup de films sur la guerre et sur le nazisme. Cela vient par vague. Il y a de nouveau un intérêt pour cela.

Et pour ce qui est arrivé, c’est fait par des gens qui ne se respectent pas comme êtres humains.

 

Conférence de presse du vendredi 29 mars 2013 pendant les 17 èmes Rencontres du Cinéma de Gérardmer. Retranscription et photos par Stéphane Humbert


zast