Criminal – Un espion dans la tête : le test DVD

Réalisateur
Ariel Vromen
Acteurs
Gary Oldman, Kevin Costner, et Tommy Lee Jones
Pays
USA
Genre
Action et Thriller
Durée
114 min
Titre Original
Criminal
Notre score
5

Dans une ultime tentative pour contrecarrer un complot et une terrifiante catastrophe, les autorités décident d’implanter la mémoire et le savoir-faire d’un agent de la CIA décédé dans le corps d’un condamné à mort aussi imprévisible que dangereux. Il est l’unique chance – à haut risque – d’achever la mission… D’autant qu’en récupérant l’esprit de l’ancien agent, le condamné a aussi hérité de ses secrets…

Avis de Fabien

Avec son pitch de thriller mâtiné de s-f et la présence de Kevin Costner en leading role, Criminal avait des arguments pour séduire.

Si l’ancienne gloire des années 90 Kevin Costner, de retour depuis une poignée d’années avec des seconds rôles solides (Man of steel, The Ryan Iniative), assure en bad boy, ce Criminal, réalisé par Ariel Vromen, s’avère poussif, ni convaincant côté psy ni performant côté action.

Le scénario passable laisse peu de place pour le désarroi existentiel lié à la double personnalité : le personnage du dangereux Jéricho s’accommode assez vite de la personnalité de l’agent de la CIA (Ryan Reyolds) dont on lui a implanté la mémoire et le savoir-faire, à tel point qu’il fait des gaufres avec sa femme (en même temps on le comprend car elle a l’allure de Gal Gadot!) et sa fille quand il ne lutte pas pour contrecarrer les plans machiavéliques d’un méchant aussi charismatique qu’un prof de mathématiques! Les péripéties s’enchaînent assez mollement, les scènes d’action compactes étant exécutées sans génie, vues des dizaines de fois ailleurs en bien mieux.

CRM_4221.NEF

De plus Vromen ne sait pas trop quoi faire concernant le traitement de la violence, une composante essentielle du personnage du criminel Jéricho, avec quelques giclées d’hyper-violence au début puis une certaine mollesse et standardisation dans la chorégraphie des scènes d’action.

Heureusement Kevin Costner est très bon dans un rôle double, un bad boy sur la voie de la rédemption, bien entouré par des seconds rôles de luxe, Gary Oldman, Tommy Lee Jones sans oublier Gal Gadot (avec un peu plus d’espace de jeu qu’à l’accoutumée). L’acteur et réalisateur oscarisé est sans conteste la valeur ajoutée de ce thriller de seconde catégorie pour samedi soir.

criminalphoto1

Test DVD

Technique

Le master français est de bonne qualité avec une image sd convaincante aussi bien dans la restitution des visages des acteurs comme dans les extérieurs londoniens. Les deux pistes sonores déploient une multitude d’effets dans des ambiances assez riches.

Bonus

Débutons la section supplément par un making-of (38′) : ce solide documentaire donne la parole à toute l’équipe, aux producteurs attachés au concept à la Frankenstein, au réalisateur Ariel Vromen désireux de montrer ses grands acteurs sous un jour nouveau comme à la star Kevin Costner qui a refusé le rôle deux fois avant d’accepter suite à une ré-écriture du script. Le tournage à Londres et le travail sur la musique sont également abordés dans ce making-of.

Pour prolonger ce documentaire direction les interviews de Kevin Costner et Ariel Vromen (9′).

Enfin ce disque DVD Metropolitan propose 4 scènes coupées dispensables dont deux avec Tommy Lee Jones.

Criminal – Un espion dans la tête : le test DVD
5
Plus d'articles
Tenet