CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Undercover – Une histoire vraie

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre: ,
 
Pays:
 
Titre Original: White Boy Rick
 
Durée: 101 min
 
Date de sortie: 02/01/2019
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 27 janvier 2019 by

 
Full Article
 
 




À Détroit, dans les années 80, au plus fort de la guerre contre l’épidémie de crack, voici l’histoire vraie d’un père d’origine modeste, Richard Wershe, et de son fils, Rick Jr., un adolescent qui fut informateur pour le compte du FBI, avant de devenir lui-même trafiquant de drogue, et qui, abandonné par ceux qui l’avaient utilisé, fut condamné à finir ses jours en prison.

L’avis de Manu

Yann Demange avait plutôt impressionné avec  son précédent long métrage 71’, fort d’un réalisme soutenu narrant le passé irlandais lors de ses années les plus lourdes. Passionnant et maîtrisé, l’interprétation de Jack O’Connell suivant le même chemin dans son intensité de jeu.

On attendait donc beaucoup de Undercover – Une histoire vraie (White Boy Rick en V.O.) sachant que Matthew McConaughey était au casting. Pour l’originalité il faudra repasser; en effet le film ne tire pas vraiment sa force de sa structure, malgré le fait « inspiré d’une histoire vraie », Undercover – Une histoire vraie reste assez inégal. La faute à un rythme étrange qui brasse un peu trop de sujets dans une même histoire, imposant des ellipses qui procurent au film une certaine perte dans l’attachement qu’on peut avoir envers le personnage principal. En résulte un léger manque d’émotion, s’ensuit une perte du spectateur dans son attachement aux personnages.

Il y a pourtant un petit quelque chose à sauver dans ce film, une reconstitution du Detroit d’époque, des dialogues plutôt bien écrits et un Matthew McConaughey, rare mais très performant. Il n’en n’est pas de même avec Richie Merritt, un peu fade, un peu seul, en déficit de charisme alors qu’il doit porter le film sur ses épaules. Sur un tel sujet, une histoire aussi incroyable, le film manque pourtant de souffle. Pas désagréable, mais moins bien que ce qu’on pouvait attendre du réalisateur après la découverte 71’.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)