CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Downsizing

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Durée: 136 min
 
Date de sortie: 10/01/2018
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 13 janvier 2018 by

 
Full Article
 
 




Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le « downsizing ». Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie. Cette promesse d’un avenir meilleur décide Paul Safranek et sa femme à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska), pour se lancer dans une aventure qui changera leur vie pour toujours.

L’avis de Manu

Il semblait évident qu’Alexander Payne, à force de moqueries réalistes sur une Amérique qu’il aime dépeindre, allait verser un jour vers le conte satirique, versant anticipation. Fort d’un scénario au point de départ original et amusant, il installe un récit qui sur sa longueur peut sembler naïf mais derrière lequel se cache bien plus qu’un simple essai critique. On pourra toujours lui reprocher certaine longueur et de scinder les avis entre « très bon » à « mouais », l’objectivité nous pousse à inscrire Downsizing dans les films très intelligents de ce début d’année.

Evidemment la participation de Matt Damon contribue énormément à la réussite de l’ensemble comme la présence de Christoph Waltz et Hong Chau (Inherent Vice et Treme, la série) qui de par leurs interprétations contribuent fortement au ton de l’ensemble du film.

Entre film d’anticipation et fable satirique (par les résonances de bons sentiments que le film délivre régulièrement), Downsizing apparaît comme la curiosité de ce début d’année. Certains y verront un essai non transformé ou un film qui ne va pas au bout des choses mais en résonance des temps actuels et des mouvements humains de notre planète, on peut cependant saluer le discours évoqué et la critique qui en est faite, surtout celle d’une Amérique post Obama.

Alexander Payne traite clairement son film comme ses précédents, montées suivis de descentes, où le ton employé n’est pas constamment le même, composé d’humour noir, acide, où l’attachement aux personnages se veut immédiat, de par leur profil, mais également par la direction d’acteurs qui s’avère une fois de plus savoureuse. Le film n’est pas facile, il demande un certain recul et, en y regardant de plus près, l’originalité du départ s’efface petit à petit au profit d’un discours global. C’est ici que certaines longueurs s’installent mais il s’avère assez simple de passer outre afin de s’attacher au discours plein d’originalité, de surprises entre irréalité et projections d’un futur ni noir ni blanc mais gris.

Fable à hauteur d’hommes avec tentative de satire politique, Downsizing n’arrive pas à réussir pleinement sur tous les tableaux mais Alexander Payne séduit tout de même par sa proposition certes bavarde, et parfois candide, mais originale, drôle et intelligente critique de nos sociétés modernes. En balayant large, même avec facilité, porté par un Matt Damon égal à lui-même, Downsizing abat ses cartes avec une intelligence rare dans un cinéma à minima aseptisé.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)