CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Cujo : le test blu-ray

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre: ,
 
Pays:
 
Durée: 95 min
 
Date de sortie: 08/08/1983 (salle) - 18/09/2019 (blu-ray)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 18 septembre 2019 by

 
Full Article
 
 




Cujo, un gentil saint-bernard appartenant au mécanicien local, est mordu par une chauve-souris enragée et contracte rapidement le virus. Lorsque Donna Trenton et son petit garçon Tad se rendent chez lui, ils ignorent que le propriétaire vient de se faire dévorer par son chien. À la place, ils sont accueillis par Cujo, bien décidé à ne pas laisser partir ses proies. Surtout depuis que leur voiture est tombée en panne…
Alors que les adaptations des livres de Stephen King se multiplient, Simetierre et Ça : Chapitre 2 déjà sortis en salles cette année, Docteur Sleep bientôt au cinéma, deux titres incontournables adaptés du romancier, Cujo (1983) de Lewis Teague et Christine (1983) de John Carpenter, débarquent en blu-ray grâce à l’éditeur Carlotta.
L’année 1983 voit débarquer sur les écrans 3 adaptations de Stephen King : Dead Zone réalisé par David Cronenberg, Christine et Cujo.
Comme Les Oiseaux (1963), Les Dents de la mer (1975) et Razorback (1984), Cujo s’inscrit dans le sous-genre du film d’attaque animale.
Cette adaptation d’un roman de Stephen King par le réalisateur Lewis Teague, connu pour L’incroyable alligator (1980), Le diamant du Nil (1985) et Cat’s Eye (1985), nous propose un huis clos d’anthologie : une mère et son jeune fils coincé dans une voiture doivent affronter un chien enragé.
Comme dans Simetierre (1989) réalisé par Mary Lambert d’après un classique du King, Cujo prend le temps de présenter ses personnages qui tous ici souffrent de peurs, réelles ou imaginaires : le père craint de perdre son job, la mère angoisse à l’idée que son aventure extra-conjugale soit découverte et leur fils a peur de monstres cachés dans sa chambre. Il est question dans Cujo d’enfermement, au propre comme au figuré. Donna est prisonnière de son mariage raté puis de la voiture en panne où elle se réfugie avec son fils lui-même assailli de peurs enfantines (l’obscurité et son cortège de démons imaginaires) pour échapper à la bête Cujo. Pivot émotionnel du film, la relation forte mère/fils est au centre de la seconde partie, plongée dans l’ horreur avec le siège de la voiture par le chien enragé. Le Mal dont la question de la représentation est centrale dans l’oeuvre de Stephen King est personnifié dans Cujo par un chien enragé. La mère de famille va libérer ses instincts primaires pour triompher de la bête.
Plans bien composés (plans subjectifs, plan à 360°, perspectives forcées, ralentis..) avec photo signée Jan de Bont (directeur de la photo de Piège de cristal, Basic Instinct et réalisateur de Speed), sound design efficace, score lyrique et inquiétant de Charles Bernstein (Les griffes de la nuit) sont réunis pour faire monter la tension et susciter la peur.
Si la mise en place s’avère un peu longuette, la seconde partie, très intense, délivre son lot de scènes terrifiantes, le duo Dee Wallace (performance saluée par King) /Danny Pintauro fonctionne très bien et le chien est excellent.
Ce sympathique Cujo est une des rares adaptations des romans de Stephen King  qui le satisfasse.
Technique
Ce nouveau master haute définition délivre une image au piqué satisfaisant, avec une belle colorimétrie et des tons orangés rendant justice au travail de Jan de Bont. A noter une définition parfois un peu douce et du bruit numérique lors de scènes en basse lumière mais l’impression générale est bonne. La version originale DTS-HD MA 5.1 est d’une belle ampleur avec de nombreux effets et bruitages percutants (aboiements, cris…) et une musique marquante.
Bonus
Issus du travail de l’éditeur britannique Eureka, les suppléments du blu-ray steelbook de Cujo signé Carlottasont très intéressants, à commencer par Dog Days : le making-of de Cujo (43 mn) écrit, produit et réalisé en 2007 par l’incontournable Laurent Bouzereau. Avec les interviews de Dee Wallace, Douglas E. Winter (biographe de Stephen King), Daniel H. Blatt et Robert Singer (producteurs), ce documentaire retrace la genèse de Cujo et revient sur son statut de film culte.
Trois entretiens sont ensuite proposés : entretien avec Dee Wallace (42 mn) où l’actrice se souvient de ses premières impressions sur son rôle, du tournage des scènes les plus intenses et de ses rapports avec les trois producteurs du film et le réalisateur Lewis Teague, entretien avec le compositeur Charles Bernstein (36 mn) et entretien avec Teresa Miller (29 mn) où la dresseuse de chien et fille de Karl Lewis Miller évoque la préparation de son père pour le tournage du film, son travail spécifique avec les chiens et les cascadeurs.
Dans son commentaire audio, Lee Gambin, l’auteur du livre Nope, Nothing Wrong Here: The Making of Cujo, livre tous les secrets et anecdotes liés au tournage du film et au roman de Stephen King.
Enfin 2 spots tv et la bande-annonce originale complètent l’interactivité de ce beau disque blu-ray.

Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)