CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

’71

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre: , ,
 
Pays:
 
Durée: 99 min
 
Date de sortie: 05/11/2014
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
1 total rating

 


0
Posted 12 décembre 2014 by

 
Full Article
 
 

Belfast, 1971.
Tandis que le conflit dégénère en guerre civile, Gary, jeune recrue anglaise, est envoyé sur le front.
La ville est dans une situation confuse, divisée entre protestants et catholiques.
Lors d’une patrouille dans un quartier en résistance, son unité est prise en embuscade. Gary se retrouve seul, pris au piège en territoire ennemi.
Il va devoir se battre jusqu’au bout pour essayer de revenir sain et sauf à sa base.

Avis de Manuel

Yann Demange, français expatrié à Londres, s’est surtout fait connaître sur Dead Set et Top Boy (deux excellentes séries anglaises, dans deux genres différents, avec une préférence pour la seconde).

 ‘71 est donc son premier long métrage. Et il faut bien lui reconnaître un certain savoir faire. Sa mise en scène absorbe parfaitement le drame réaliste qu’il tente de dépeindre et laisse place à  une véracité de tous les instants. Sans copier ses aînés (notamment Paul Greengrass, Bloody Sunday, sur un sujet proche), Yann Demange a réussit à conserver la même grammaire cinématographique qu’il tend à employer dans ses séries, surtout proche de Top Boy, tout en mêlant un aspect documentaire mais en même temps dynamique et fictionnel.




L’exemple même, la course poursuite du début, filmée caméra épaule, où l’espace et le tempo sont d’une lecture franchement agréable quand d’autres réalisateurs peinent à éviter le montage cut épileptique. La possibilité d’un montage nerveux, avec des plans…de plus d’une seconde, est donc possible. Merci.

Et tout le reste est de la même teneur. Des plans séquences parfaits et souvent justifiés, une direction d’acteur impeccable. A ce titre, Jack O’Connell, récemment vu dans 300 (version « bis »), dans le magistral Les poings contre les murs ainsi que dans  Invincible (prochaine réalisation d’Angelina Jolie), apporte une justesse et une sensibilité de jeu en parfait équilibre avec les enjeux de son personnage, et donc du film. Probablement une des révélations de cette année.

Très rusé dans sa narration sans être exagérée, donc crédible et assez malin par sa mise en scène,  ‘71  est avant tout la confirmation d’un réalisateur à suivre. Mais également un joli coup, autant sur le plan de la mise en scène qu’une confirmation de son interprète principal. Ajoutons à cela le contexte du film qui, malgré un léger manque d’engagement politique, reste un solide thriller sur les jours les plus néfastes de Belfast.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)