0
Posted 23 mai 2014 by NicoH in Musique
 
 

Rodrigo & Gabriela au Zénith : notre live-report !





Il y a les musiciens. Il y a les guitaristes. Et il y a Rodrigo & Gabriela. Si l’on devait imaginer l’inventeur de la guitare en train d’observer un concert de ce duo d’origine mexicaine depuis là-haut, on ne pourrait le voir autrement qu’avec la bouche béatement ouverte de stupéfaction, se demandant « c’est avec mon invention qu’ils font ces trucs de ouf ?! ».

Car oui, pour les néophytes qui sont passés jusqu’ici à côté de leurs musiques, Rod & Gab sont bel et bien des « oufs ». Le genre capable de repousser les limites physiques et matérielles pour amener  leur passion toujours plus loin. Une passion qui est d’ailleurs devenue leur marque de fabrique, notamment dans leur façon de compenser l’absence de batteur dans leur groupe : véritable déesse de la gratte, Gabriela utilise en effet une technique lui permettant d’alterner les percussions sur le corps de sa guitare et le grattage des cordes avec sa main droite. Une technique qui, combinée à l’alchimie certaine du duo et à leur sens du rythme, fait de chacune de leurs musiques un pur instant de bonheur !

Un bonheur qui prend tout son sens lors d’un concert, comme celui de ce 22 mai 2014 au Zénith de Paris auquel nous avons pu assister. Passé BigBang, le groupe de première partie très sympathique mêlant guitare, basse et violons avec brio, ainsi qu’un petit entracte gratifié de la dernière bande-annonce de Transformers 4 (avec l’équipement sonore du Zénith, on peut dire que ça envoie !), nous avons enfin pu passer aux hostilités. Et là, dès les premiers accords, inutile de dire que la claque est grande.

rodrigo-gabriela-NU_Tina_LORES[1]

Loin des groupes venant reproduire sur scène les CD de leurs chansons, Rodrigo & Gabriela ne sont pas venus nous offrir ce que leurs adeptes connaissent déjà par cœur. Ils sont venus se faire plaisir et surtout nous faire plaisir en misant sur la surprise et l’expérimentation. La moindre de leur chanson se voit ainsi remaniée, la scène du concert devenant presque celle du théâtre de leurs expérimentations plus ou moins poussées, à l’image de ces instants où Rodrigo remplace ses doigts par une bouteille de bière pour assurer ses accords. Un pur instant rock’n roll, qui se retrouve également dans l’attitude du guitariste tout au long du concert où Rodrigo alterne régulièrement les poses iconiques et la déconne bon enfant, comme dans son attitude taquine avec Gabriela. Une Gabriela qui semble d’ailleurs montée sur ressort, sautant dans tous les sens tout en jouant de sa guitare (sans oublier les percussions) avec une aisance telle que le lapin Duracel en prend pour son grade. Sans oublier les petites pauses où les deux acolytes posent les guitares pour nous glisser quelques petits mots de ce qu’on qualifiera de « franglaignol » : à la fois touchant et hilarant. D’autant que si Gabriela s’en tire plutôt bien dans la langue de Molière, Rodrigo se fait pardonner de ses lacunes avec une promesse : la prochaine fois, he « fuckin’ gonna speak French » !

Rodrigo-Gabriela-7_LOres_9-Dead-Alive[1]Côté chanson, on saluera également la variété des titres proposés. Une variété autant dans le répertoire que dans le style. On alterne ainsi des morceaux de leur dernier album (9 Dead Alive) et d’autres plus anciens, on passe du posé à l’entrainant en un clin d’œil, on se permet des petits solos de guitare et même un morceau chanté… Bref, on s’éclate ! Comme on l’a dit, le groupe est venu se faire plaisir, mais surtout NOUS faire plaisir. Il y en a donc pour tous les goûts afin de satisfaire tout le monde, même si ce sont évidemment les classiques qui emportent le morceau, à l’image du mythique Tamacun qui aura littéralement fait trembler la salle !

Après deux heures d’un véritable défilé d’émotion, on quitte ainsi le duo avec une seule envie, celle de les redécouvrir au plus vite. Rodrigo & Gabriela étant non seulement programmés aux prochains Solidays, ils ont également confirmé sur scène leur retour à Paris en octobre ou novembre prochain avec, on l’espère, les producteurs français de Because Music à leurs côtés.

Et juste pour le plaisir :

Site officiel de Rodrigo & Gabriela

Site de Because Music

Site officiel de BigBang (première partie) / leur Playlist sur Soundcloud

NB: les photographies qui illustrent cet article proviennent du site officiel des artistes. Nos remerciements à toute l’équipe du concert !


NicoH