1
Posted 5 février 2014 by Yanick Ruf in Festival
 
 

NIFFF 2014 : LA RETROSPECTIVE DE LA 14e EDITION DEVOILEE !


La Suisse, et particulièrement la Ville de Neuchâtel, commémorent cette année le 150e anniversaire de la signature d’un traité d’échanges avec le Japon. Vitrine phare des cinématographies d’Asie, le NIFFF apporte sa pierre de touche à cette célébration en proposant à l’occasion de sa 14e édition une rétrospective spéciale intitulée Le Japon Imaginaire. Ce programme, articulé en deux volets, constituera un contrepoint filmique à l’exposition Imagine Japanproposée simultanément au Musée d’ethnographie de Neuchâtel (MEN).

Neuchâtel, le Japon, le cinéma et le NIFFF




Le 6 février 1864, la Suisse signait un traité d’échanges avec le Japon. Au bout de la plume helvète : le Neuchâtelois Aimé Humbert, alors ministre plénipotentiaire de la Suisse. De son long séjour en terre nippone, le diplomate ramènera dans ses bagages, outre le document officiel, une abondante documentation iconographique réunie par la suite dans Le Japon Illustré, un ouvrage qui allait faire date dans l’histoire de la représentation du Japon par les Européens. Ce matériel, encore inédit, sera présenté au public par le Musée d’ethnographie en juin 2014, sous la forme d’une exposition proposant une réflexion sur l’élaboration des représentations européennes du Japon. Le NIFFF est heureux de se joindre au MEN afin de célébrer par le biais du cinéma le 150e anniversaire des relations entre la Suisse et l’archipel asiatique.
En matière de production cinématographique, le Japon apparaît comme l’un des pays les plus prolifiques, offrant à la fois des films populaires et de qualité. Parmi ceux-ci, le fantastique occupe une place de choix et est reconnu, de fait, comme une influence majeure du cinéma occidental. En dépit de ce savoir-faire avéré, la production nippone – et par extension asiatique – reste très marginale dans le circuit de distribution suisse. C’est précisément dans cette perspective que le NIFFF a choisi, dès ses origines, de lui consacrer un pan de sa programmation.

Rétrospective Le Japon Imaginaire

Composée d’une vingtaine de films, la rétrospective Le Japon Imaginaire présentée dans le cadre du NIFFF 2014 se répartira en deux volets. Le premier est conçu de façon à faire écho à l’exposition organisée par le MEN autour du livre d’Aimé Humbert en questionnant les représentations des relations Orient/Occident dans le cinéma de genre japonais contemporain. Le second volet du programme prendra la forme d’une carte blanche et d’une monographie dédiées à un réalisateur proéminent du cinéma de genre japonais dont la filmographie reflète la culture nippone actuelle. Le nom de cet invité sera dévoilé au printemps 2014 !

A découvrir en avant-première de la rétrospective

En attendant le NIFFF 2014, le public pourra découvrir deux avant-premières de la rétrospective. Dans le cadre des festivités liées à la commémoration officielle des 6 et 7 février, le NIFFF et le MEN présentent le samedi 8 février deux films sous l’appellationLe Japon fait son cinéma. En matinée, le public pourra découvrir en famille Les enfants loups, Ame & Yuky de Mamoru Hosoda (10.00, cinéma Rex) et en soirée Saya-Zamurai de Hitoshi Matsumoto (23.15, cinéma Rex).

La nuit des musées (samedi 17 mai 2014), enfin, sera elle aussi l’occasion de proposer au public un avant-goût de la rétrospective que les festivaliers pourront découvrir au NIFFF entre le 4 et le 12 juillet.


Yanick Ruf