CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

The Witcher 3 : nos impressions !

 

 
Overview
 

Genre:
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
21 total ratings

 


0
Posted 31 mai 2015 by

 
Full Article
 
 

Sorti il y a une dizaine de jours, nous avons enfin pu poser les mains sur The Witcher 3. Dernier-né d’une véritable saga-phénomène vidéoludique qui aura su se hisser parmi les meilleurs (et les plus exigeants) RPG/jeux de rôle de la décennie, ce troisième opus a tant fait monter l’impatience chez les joueurs qu’il avait intérêt à ne pas décevoir. Alors, verdict ?

Pour les néophytes, un petit rappel : la saga The Witcher conte les aventures de Geralt de Riv, sorceleur (tueur de monstres) de son état, dans un univers d’heroic-fantasy. Tout au long de ses aventures, Geralt est confronté à de nombreux enjeux politiques qui se mêleront à sa quête personnelle, et l’amèneront donc à composer autant avec les créatures surnaturelles qu’avec les humains, souvent bien plus retors. Jeu de rôle oblige, le joueur qui dirige Geralt devra régulièrement prendre des décisions importantes qui influeront autant sur lui-même que sur l’ensemble du royaume.

the_witcher_3_wild_hunt1

Avant de se lancer dans l’aventure The Witcher 3, il convient de préciser qu’il vaut évidemment mieux connaitre un minimum l’univers de la saga du Sorceleur. Avoir déjà arpenté les précédents opus est donc idéal, d’autant qu’un « simulateur de sauvegarde » vous permettra de façonner dès le début le jeu en fonction de vos choix dans les précédents volets. Toutefois, les jeux The Witcher étant très longs à finir, le studio CD Projekt a pensé aux néophytes qui n’auraient pas la patience de se mettre à jour. Ainsi, l’univers scénaristique de The Witcher 3 se veut assez accessible, les événements sont soigneusement décrits pour aider les profanes, et le début du jeu permet même de créer une sauvegarde par défaut pour entamer sereinement l’aventure. Une aventure qui ne vous laissera pas indemne, soyez-en sûrs !




En effet, que l’on soit ou non familier de l’univers The Witcher, il est difficile de ne pas se laisser happer dans cet univers où la fantasy a rarement semblé aussi adulte, et où le fantastique côtoie la politique avec un brio tel que Game of Thrones en prendrait presque pour son grade (on notera d’ailleurs plusieurs références à la série dans le jeu). Nous n’entrerons pas dans les détails de l’histoire pour ne pas spoiler, mais pour faire simple, il ne sera pas rare qu’une quête en apparence anodine vous entraine dans une enquête ou une séquence d’action haletante avant de déboucher sur une issue étonnante, voire dramatique. D’autant que comme précisé plus haut, l’univers de The Witcher 3 est particulièrement mature, ce qui fait que des thèmes comme la mort, la guerre, la religion, l’homosexualité (et la sexualité en général), la politique et bien d’autres sont traités d’une manière très adulte. Un excellent point, là où d’autres titres auraient fait dans le stéréotype, voire l’aseptisé pour ratisser un plus large public. Scénaristiquement, The Witcher 3 mérite déjà largement le détour, d’autant que le tout est emballé de graphismes à tomber par terre (ah, ces jeux de lumière…), d’un doublage VO ou VF très convaincant et de cinématiques très bien mises en scènes (la cinématique d’intro en CGI donne le ton). Autant d’éléments qui, sans atteindre le niveau de celles de The Last of Us ou Uncharted, finissent de hisser The Witcher 3 parmi les meilleures expériences cinématographiques que le jeu vidéo a pu offrir jusqu’ici.

the_witcher_3_wild_hunt2

Toutefois, tout aussi cinématographique qu’il soit, The Witcher 3 est d’abord un jeu. Et là aussi, les équipes de CD Projekt ne se sont pas moquées de nous en nous offrant un monde aussi immense que vivant, qui n’aura rien à envier au Los Santos de GTA V et qui vous occupera pendant des dizaines d’heures. Décors nombreux et imprégnés d’une véritable histoire (la traversée des champs de bataille fait son petit effet), bestiaire varié et souvent mortel (ah, le frisson du premier combat avec un griffon…), personnages travaillés jusque dans les plus brefs rôles… Tout cela est sublimé par des quêtes qui, malgré un rythme parfois un peu lent, mettront à rude épreuve vos talents de sorceleur. Et du talent, Geralt de Riv en a à revendre. Outre ses deux épées (une pour les humains, l’autre pour… tout le reste) qui demanderont un peu de maitrise lors des combats, notamment pour le système d’esquive un peu rigide, et ses pouvoirs (feu, piège magique, télékinésérie, persuasion…), notre héros pourra compter sur de nombreux éléments à ajouter à son inventaire au long de son aventure. En maitrisant cet inventaire et surtout en sachant quoi faire des objets à ramasser, vous pourrez ainsi confectionner des potions et des huiles diverses, fabriquer de nouveaux items pour votre héros et bien plus encore. Toutefois, The Witcher 3 n’entre pas dans la catégorie des jeux facilitant trop l’expérience du joueur, si bien qu’il ne vous faudra pas hésiter à creuser et expérimenter un peu afin d’en saisir toute la profondeur et de survivre dans l’univers de The Witcher.

The-Witcher-3-Wild-Hunt3

Vous l’aurez compris, il faudrait parler longtemps pour aborder toute la richesse de The Witcher 3. Faisons donc simple : si vous aimez les expériences vidéoludiques matures, autant dans leur univers narratif que dans leur gameplay, The Witcher 3 est fait pour vous. Beau à tomber (seul GTA 5 lui tient actuellement la dragée haute dans la catégorie des open world), extrêmement riche et varié autant dans son scénario que son gameplay, les qualités ne manquent pas. Certes, sans atteindre la difficulté d’un Dark Souls ou d’un Bloodborne, le jeu demande tout de même un certain temps pour acquérir un minimum de maitrise, notamment dans son système d’esquive et son inventaire, mais si vous passez ce cap, vous n’échapperez pas à l’envoutement du Sorceleur !


NicoH

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)