CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

The ward

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre: ,
 
Pays:
 
Durée: 88 min
 
Date de sortie: 01-02-2012 (vidéo)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 2 février 2012 by

 
Full Article
 
 

En 1966, à North Bend, Oregon, Kristen est arrêté par la police après mis le feu à une maison et elle se retrouve à l’hôpital psychiatrique de North Bend. Kristen est suivi par le Dr Gerald Stringer, qui utilise de la thérapie expérimentale. Puis elle rencontre les détenus Emily, Sarah, Zoey et Iris et l’infirmière Lundt.

Pendant la nuit, Kristen voit le fantôme d’une femme et apprend que c’est celui de Alice Leigh Hudson, une mystérieuse patiente qui a disparu.

 

 

Avis de Rachel :

Ce nouveau film du maître du cinéma de genre, du fantastique et de l’horreur, John Carpenter, se veut de prime abord très classique. En effet, des jeunes filles se retrouvent enfermées et un revenant les hante et revient pour les tuer. Néanmoins, Carpenter connait les ficelles qui permettent de garder le spectateur en haleine jusqu’à un dénouement de grande qualité.

Kristen est le personnage central, en quelque sorte l’héroïne. Elle est forte et ne se laisse pas abattre facilement. On ne connait rien de son histoire mais on sait qu’elle a dû en baver dans sa vie au vu des quelques flashbacks disséminés tout au long du film. Elle tente de comprendre ce qui l’entoure et se retrouve à faire face à un phénomène paranormal.

En tentant d’alerter le personnel de |l’hôpital, elle ne se rend pas compte qu’à leurs yeux, elle entre dans une folie encore plus profonde. Du coup, à cette époque (les années 60), les médecins tentaient des méthodes expérimentales pour soigner les malades en leur infligeant de l’électricité dans le cerveau. Après ces séances, certains étaient d’ailleurs réduits à l’état végétatif.

Après un dernier film contesté Ghost of Mars en 2001, Carpenter renoue avec son public. The Ward est un film à voir absolument.

 

theward2





 

L’avis de Fabien

10 ans après l’échec de Ghost of Mars, le réalisateur culte de New-York 1997 et de The thing revient aux affaires avec ce thriller horrifique très honnête au vu de la production actuelle dans ce registre dominé par le torture porn (Saw et ses sequels ) et les remakes de slasher (Vendredi 13, La dernière maison sur la gauche…).

Avec sa mise en scène old school privilégiant les mouvements de caméra et les cadrages soignés pour instaurer une atmosphère inquiétante à des effets tape-à-l’oeil insérés dans un montage épileptique, Carpenter offre de bons moments de tension.

Si le suspense est loin d’être insoutenable et la réalisation parait trop fonctionnelle pour impressionner sur la durée, loin des réussites incontestables que sont The thing ou Assaut en terme de tension anxiogène, l’ensemble tient néanmoins bien la route grâce au savoir-faire de Carpenter et l’interprétation féminine, Amber Heard en tête à nouveau très à l’aise dans un rôle torturé après la petite bombe Mandy Lane.

 

theward1

Test DVD

Technique

L’image de cette édition SD Metropolitan est affûtée, précise en terme de définition comme de contrastes. De plus les deux pistes sonores en Dolby digital 5.1 propose une immersion efficace dans ce mystérieux  hôpital psychiatrique.

Bonus

Débutons par La présentation du film par John Carpenter, court module mais assez amusant où le réalisateur présente, par message vidéo, son film à un public de festival ayant quand même la chance de rencontrer les actrices du film en robes de cocktail!

Aux côtés de l’unique acteur masculin du film, l’anglais Jared Harris, John Carpenter évoque dans son commentaire audio la technique de jeu d’acteur, ses choix de mise en scène, sa collaboration avec Amber Heard dont il loue le travail effectué dans All the boys love Mandy Lane durant 1h30 très plaisantes à suivre comme souvent en compagnie du réalisateur culte, jamais avare en anecdotes et considérations techniques pour le bonheur de ses fans.

Puis les coulisses du tournage sont dévoilées : au terme de cette compilation d’interviews promo se dessine un projet mineur dans la carrière de Carpenter, un film de commande où, chose rare, il n’a pas participé à l’écriture du scénario et à la composition du score mais qui lui a permis de retrouver goût à la réalisation après 10 ans d’absence. Toute l’équipe (actrices, producteurs) y témoigne de son admiration pour Carpenter.

Une sélection de bandes-annonces de films interprétés par Amber Heard, disponibles chez l’éditeur qui sort  dans la foulée en DVD et blu-ray une version intégrale restaurée de l’incontournable Assaut, clôt la section bonus.

 


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)