CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Tellement proches

 

 
Overview
 

Genre:
 
Titre Original: Tellement proches
 
Durée: 102
 
Realisateur: Eric Toledano et Olivier Nakache
 
Acteur: Vincent Elbaz,Isabelle Carré,François-Xavier Demaison
 
Pays: France
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
2 total ratings

 


0
Posted 15 juin 2009 by

 
Full Article
 
 

Famille : Groupe de personnes réunies par des liens de parenté et un fort sentiment de solidarité morale et matérielle. Quand Alain a épousé Nathalie, il ne savait pas qu’il épouserait aussi sa famille. Ce samedi, comme toutes les semaines, ils sont invités à dîner chez son beau-frère, Jean-Pierre à Créteil. Mais ce soir, plus que d’habitude, Alain est à bloc, il bout comme une cocotte prête à exploser. Il en a marre, marre de se planter à chaque fois sur le chemin pour aller à Créteil, marre de se taper les petits conseils de vie de Jean-Pierre et de sa femme Catherine qui élève ses enfants comme des chevaux, marre d’attendre de dîner l’estomac vide en regardant les spectacles soporifiques de leur fille Gaëlle, marre de regarder pour la énième fois la vidéo de leur mariage, marre aussi de son autre belle-sœur Roxane, qui, affolée par son horloge biologique, a jeté son dévolu sur Bruno, jeune interne en médecine qui se demande un peu comment il a atterri à ce dîner. C’est vrai, Alain en a marre de ces dîners familiaux, mais il ne sait pas encore ce qui l’attend véritablement ce soir-là… Ni les jours qui suivent

 

 

 

 

Avis de Stéphane :

Le film Eric Toledano et Olivier Nakache intitulé Tellement proches parle de famille. En effet c’est une chose primordiale à notre avis et comme le proverbe le dit si bien, « on choisit ses amis mais on ne choisit pas sa famille ».

Le film commence et se termine avec le personnage de Vincent Elbaz. Chaque personnage possède son propre caractère très distinctif (Joséphine de Meaux est assez exceptionnelle) et cela permet de mettre en scène diverses situations qui sont souvent très comiques.




D’ailleurs, le principal atout de ce long métrage se trouve dans ces séquences qui ont tous un thème réaliste permettant ainsi aux spectateurs de les comparer avec leurs propres existences. De nombreuses similitudes avec la vie réelle apparaissent et permettent ainsi aux spectateurs d’être plus impliqués dans le film.

Tout comme dans Nos jours heureux, les réalisateurs mettent les enfants en avant. Ici c’est l’éducation de ces derniers qui est concernée. Encore une fois, le spectateur se sent proche des acteurs et peut même comparer l’éducation qu’il donne à ses propres enfants et peut en tirer des leçons.

Tellement proches est le type de film qui séduira petit et grands. Il est rafraîchissant et fait rire tout comme Nos jours heureux.  Les réalisateurs deviennent incontournables dans le paysage du cinéma Français.

 

 

 

Avis d’Alex :

Après Nos Jours heureux, le duo Eric Toledano-Olivier Nakache nous convie aux problèmes de famille du quotidien.
Entre le couple Vincent Elbaz-Isabelle Carré et leur enfant hyperactif, François-Xavier Demaison en avocat criblé de dettes qui doit faire face aux exigences financières de sa femme (et accessoirement à sa nouvelle religion), et Joséphine de Meaux -l’éducatrice qui « se lâche » dans Nos jours heureux !- en sœur cadette cherchant l’homme idéal (autant pour elle-même que pour le présenter au reste de la famille), rien n’est simple.

Ce nouveau film des réalisateurs prête à sourire parfois, mais devient vite assez fatiguant… Entre les hurlements des gamins et des parents, on assiste à une série de crises d’hystérie qui amusent au début avant de devenir franchement longuettes et un brin pénibles. Alors oui, c’est sans doute réaliste, mais à moins de ne pas connaître ce genre de disputes dans la vraie vie (ça existe ?), il faut être un tantinet maso pour vouloir se l’imposer au cinéma !…

Restent quelques bonnes idées malheureusement éparpillées au sein d’un maelström bruyant qui s’achève sur un final qui ne m’a pas convaincu.

 

 


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)