CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Shizo

 

 
Overview
 

Genre:
 
Durée: 86
 
Date de sortie: 04-05-2005
 
Realisateur: Guka Omarova
 
Acteur: Olzhas Nusupbaev,Eduard Tabyschev,Olga Landin
 
Pays: Kazakhstan
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 27 février 2012 by

 
Full Article
 
 

Mustapha, quinze ans, qui a pour surnom Schizo, vit dans la steppe. C’est un adolescent rêveur à l’avenir incertain. L’ami de sa mère l’entraîne dans les cercles de la mafia locale ; il est chargé de recruter des boxeurs pour des combats illégaux. La vie de Schizo bascule lorsque, au cours d’un combat, un boxeur mortellement blessé lui demande de verser les gains du match à sa femme et à son fils.


Film présenté au FICA 2012 dans la section Regard sur cinéma du Kazakhstan : 1938 – 2011


L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :


Film kazakh en rétrospective lors de cette 18eme édition du FICA, Schizo a déjà bénéficié d’une sortie en salle françaises il y a quelques années. Un film captivant de la réalisatrice Guka Omarova dont le sujet est un adolescent à problèmes qui souffre de schizophrénie (d’où son surnom).

 

Bien filmé et excellent interprété par ses acteurs, on ne peut que s’attacher à ce jeune qui veut être gentil avec tout le monde sans pour autant se rendre compte (quoi que…) qu’il fini par faire du mal en voulant faire du bien. Schizo est filmé dans des décors naturel, ce qui donne encore un plus à ce film que nous conseillons à tout le monde de voir au moins une fois !!




 

L’avis de Boris Bonnetin « Backa » :


Schizo c’est le film paradoxal par excellence qui se joue de ces spectateurs de façon magistrale.

Schizo c’est le surnom d’un jeune garçon atteint de schizophrénie qui sait ce qu’il veut et évolue au travers du regard des autres dans un monde qui le rejette, qui ne le comprend pas.


Nous suivons donc tout au long du film une partie de la vie du jeune Moustafa, garçon au cœur d’or qui va progressivement ne se fier qu’à ses principes avec une perception du bien et du mal n’appartenant qu’à lui.

 

Mais à la fin du film, une seule et même pensées nous obsède, quel est la part de vérité dans tout ça ? A quel point le monde que nous avons découvert a été modifié par la maladie mentale de notre jeune héros.


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)