CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Sherlock Holmes

 

 
Overview
 

Genre: ,
 
Titre Original: Sherlock Holmes
 
Durée: 128
 
Date de sortie: 30-03-2010
 
Realisateur: Guy Ritchie
 
Acteur: Robert Downey Jr.,Jude Law,Mark Strong
 
Pays: U.S.A
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
1 total rating

 


0
Posted 26 avril 2010 by

 
Full Article
 
 
Aucune énigme ne résiste longtemps à Sherlock Holmes… Flanqué de son fidèle ami le Docteur John Watson, l’intrépide et légendaire détective traque sans relâche les criminels de tous poils. Ses armes : un sens aigu de l’observation et de la déduction, une érudition et une curiosité tous azimuts; accessoirement, une droite redoutable… Mais une menace sans précédent plane aujourd’hui sur Londres – et c’est exactement le genre de challenge dont notre homme a besoin pour ne pas sombrer dans l’ennui et la mélancolie.
Après qu’une série de meurtres rituels a ensanglanté Londres, Holmes et Watson réussissent à intercepter le coupable : Lord Blackwood. A l’approche de son éxécution, ce sinistre adepte de la magie noire annonce qu’il reviendra du royaume des morts pour exercer la plus terrible des vengeances. La panique s’empare de la ville après l’apparente résurrection de Blackwood. Scotland Yard donne sa langue au chat, et Sherlock Holmes se lance aussitôt avec fougue dans la plus étrange et la plus périlleuse de ses enquêtes…

Le blu-ray (toutes zones) et le DVD Zone 1 sont disponibles chez notre partenaire CineBox.

 

 

cinebox2009

Audio : FRA 5.1 ENG 5.1 ESP 5.1 ENG DTS 5.1 MA
Sous titres : ENG FRA ESP
Bonus : Les Coulisses: les acteurs et leurs personnages


Avis de Rachel :

 

L’ex mari de Madonna, le réalisateur Guy Ritchie, s’attaque à une figure emblématique, au plus grand détective de tous les temps, à celui qui par son intelligence et ses méthodes traque sans relâche Jack l’éventreur et le machiavélique Moriarty, j’ai nommé Sherlock Holmes, le héros légendaire issu de l’imagination fertile de Sir Conan Doyle.

 

Dans le rôle de l’ingénieux détective on retrouve Robert Dawney Jr et dans celui de son fidèle ami le docteur Watson on a le britannique Jude Law. Le duo Dawney-Law est efficace et surprenant.

Dans cette version, Ritchie modernise et dépoussière la figure légendaire du détective. On y voit un Sherlock Holmes en forme malgré son addiction aux drogues, féru de boxe et très agile.

Watson est quand à lui un homme amoureux, ce qui déplait à son Holmes, jaloux qu’une femme vienne lui prendre son fidèle ami.

Cette version édulcorée de Sherlock Holmes vaut par ses scènes d’action. Les puristes y trouveront sans doute à redire mais ce film est avant tout à prendre comme un film d’action et non pas comme une simple énigme à laquelle doit faire face le détective. Il devra également composer avec ses propres sentiments car il doit faire face à Irene Adler, une talentueuse voleuse interprétée par Rachel McAdams.

Le méchant de l’histoire s’avère être Lord Blackwood, réputé pour être un fervent adepte de magie noire. Holmes se trouve ainsi impliqué dans une affaire de sorcellerie.

 

sherlock1


Ce film a été n° 1 au box office hexagonal concernant le nombre d’entrées ciné devançant de loin le nouveau disney La princesse et la grenouille et Avatar. Ce succès devrait se confirmer avec la sortie DVD et blu-ray du film.

 

Sherlock Holmes s’avère donc un bon divertissement alliant action, suspense, amour et humour.

Le spectateur y trouve son compte car il ne voit pas les deux heures passer avec une action non- stop, menée tambour battant par les deux acolytes du 321 Baker street.


 

Au niveau de l’image de ce blu-ray, celle-ci est tout simplement superbe grâce au mille et un détails que l’on peut voir. Les noirs sont profonds et l’on ne notera donc aucun problème technique sur ce blu-ray. N’oublions pas la piste sonore (VO) qui utilisera toutes vos enceintes et restituera une superbe spatialisation sonore.

 






Avis de Audrey :

 

 

Comme promis, Cinéalliance est aller voir du côté de chez Sherlock Holmes ce qui s’y tramait. Après avoir mené son enquête, nos détectives en viennent aux conclusions suivantes :


Nous avons un accusé, deux complices, un témoin, une scène de crime, une énigme à résoudre. L’accusé est Guy Ritchie. C’est la première fois que Guy Ritchie s’essaie à l’adaptation sur grand écran d’un héros de roman.


Relatons tout d’abord des faits. Guy Ritchie est un réalisateur haut en couleur, on se souvient notamment de ses premiers crimes « Arnaques, crimes et botaniques », « Snatch » et « Revolver ». Guy Ritchie est coupable d’avoir fait « Snatch » et de ne cesser de saupoudrer Sherlock Holmes d’indices en tout genre : scène de boxe à mains nues avec de grossiers ralentis, voix off du héros à quelques moments particuliers du film.


Pour la défense de l’accusé, on ne peut passer à côté d’une esthétique quasi irréprochable. Il arrive avec brio à retranscrire le Londres du 19ème siècle avec authenticité et modernité. Il a même pousser le vice jusqu’à moderniser Sherlock.


Ce qui nous amène à notre premier complice : Sherlock Holmes incarné par Robert Downey Jr.  Il nous apparaît dans cette adaptation bien plus jeune que le Sherlock Holmes original, tout aussi ingénieux mais plus « rock’N’roll ». Dans la démarche, cela est intéressant mais on est malheureusement face à un Robert Downey Jr un peu trop fantaisiste. Ici, l’acteur est assez décevant, car on croirait clairement qu’il a réendossé son rôle de Larry dans Ally Mcbeal afin de rendre Sherlock Holmes un peu plus « funky ». Avec un peu plus de subtilité ça aurait pu marcher, sauf que là il s’est clairement fait repérer. De plus, les moments où il est censé être plus honnête et sensible sont clairement salis par un manque d’implication servant de couverture à la platitude de son jeu.



sherlock2



Le deuxième complice, quant à lui, a préféré s’effacer derrière le grand Sherlock Holmes, ce qui aggrave son cas. En effet, c’est peut-être bien lui le plus juste des acteurs du films, mais il n’assume pas assez sa place au sein de cette affaire.

En revanche, nous avons un témoin majeur dans cette enquête et pas des moindres puisque grâce à lui le coupable pourrait bien être acquitté. Ce témoin c’est Hans Zimmer qui signe la musique de ce film. En effet, on a un thème principal qui arrive régulièrement de façon dissonante avec la scène, mais cela est très agréable puisque porté par la musique, le spectateur porte un tout autre regard sur la scène.



Nos conclusions sur cette affaire:


Grâce l’esthétisme irréprochable et un témoin de qualité, les charges ne seront pas retenues contre Guy Ritchie. L’accusé est donc acquitté. L’audience est levée !!!


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)