CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Sabotage

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre: ,
 
Pays:
 
Durée: 109 min
 
Date de sortie: 07/05/2014 (salles) - 08/09/2014 (vidéo)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
1 total rating

 


0
Posted 8 septembre 2014 by

 
Full Article
 
 

Pour cette force d’élite de la DEA, il s’agit officiellement de prendre d’assaut le repaire d’un important cartel mais en réalité, l’opération se révèle être un véritable braquage. Après s’être emparés de 10 millions de dollars en liquide, les agents complices pensent leur secret bien gardé… jusqu’à ce que quelqu’un se mette à les assassiner les uns après les autres, froidement, méthodiquement. Alors que les meurtres se multiplient, chaque membre de l’équipe devient un suspect. Chacun sait tuer, et chacun a un excellent mobile…

L’avis de Fabien

Après l’excellent End of watch, le réalisateur David Ayer a enrôlé pour un nouveau polar musclé, Sabotage, la star Arnold Schwarzenegger.

Si le précédent marquait des points avec son réalisme fiévreux et son attachant duo de flics ordinaires interprété par Jake Gyllenhaal et Michael Pena, Sabotage se révèle être une grosse déception : scénario bancal, personnages antipathiques aux motivations incompréhensibles, ultra-violence gratuite sans parler d’une fin saugrenue.

Visiblement sujet à des problèmes de production, voir les scènes coupées et fins alternatives dans les bonus du blu-ray, Sabotage mixe bizarrement humour potache dans les échanges entre les flics durs à cuire de cette force d’élite de la DEA,  recherche de réalisme dans la description de leur quotidien et détails gore plus à leur place dans un film d’horreur que dans ce polar hard boiled qui ne tient pas la route très longtemps. S’inspirant de la trame de 10 petits nègres d’Agatha Christie, le film a beau multiplier les retournements de situation pour maintenir un soupçon de tension dramatique difficile d’être intéressé par le sort de personnages indigents peu crédibles, à l’exception de celui de la star autrichienne plus fouillé que ses acolytes. Restent pour garder l’attention quelques impressionnantes fusillades urbaines dont David Ayer a le secret et un Arnold Schwarzenegger dans un rôle plus complexe qu’à l’accoutumée.




Après cette série B laborieuse à réserver donc aux fans de Schwarzie, David Ayer devrait se rattraper avec Fury, son film de guerre avec Brad Pitt attendu en salles fin octobre.

sabotagephoto1Test blu-ray

Techniquement, l’image de ce blu-ray est excellente avec sa définition acérée, ses contrastes solides et sa colorimétrie riche. Les deux pistes DTS HD Master Audio 5.1  se révèlent très efficaces, le mixage dynamique révélant une puissance dévastatrice dans les fusillades et autres poursuites autos.

sabotagephoto2

Bonus

Les coulisses du tournage (8′) montrent un Arnold Schwarzenegger heureux de travailler avec son réalisateur David Ayer qu’il a choisi après avoir vu End of watch. Ce dernier révèle avoir voulu « réinventé » la star de Terminator dans ce polar tourné en décors naturels pour lequel ses acteurs se sont entrainés pendant 2 mois avec des militaires.

Puis cette édition blu-ray Metropolitan propose un florilège de scènes coupées dont  une intrigue secondaire avec Olivia Williams et de fins alternatives. La fin écrite par David Ayer, très sombre, mettait en scène un Schwarzie bad-ass et impitoyable qui a visiblement effrayé les producteurs de Sabotage.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)