CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Ratchet & Clank – Le Film : la critique !

 

 
Overview
 

Pays: ,
 
Date de sortie: 13 avril 2015
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
6 total ratings

 


0
Posted 10 mars 2016 by

 
Full Article
 
 

Les adaptations de jeux vidéo au cinéma, c’est une histoire qui tient plus souvent de la haine que de l’amour. A juste titre si l’on considère le nombre d’adaptations foireuses (n’ayons pas peur des mots) depuis le film Super Mario Bros. Prévue pour une sortie le 13 avril, l’adaptation du jeu Ratchet & Clank a-t-elle ce qu’il faut pour rejoindre les rares réussites du genre ?

Synopsis : Ratchet, un jeune Lombax mécanicien rêve de devenir ranger galactique. Sa rencontre avec Clank, un petit robot doté d’une âme et d’une grande intelligence va l’embarquer dans une aventure aux confins de l’espace pour mettre fin aux plans de destruction du président Drek.

N’y allons pas par quatre chemins : le film Ratchet & Clank est une petite réussite. « Réussite » car le film cumule assez de qualités pour nous faire passer un moment très sympathique. « Petite » car malheureusement, certains défauts viennent ternir le tableau, donnant à l’ensemble un rendu un peu bancal.





Ratchet-and-Clank[1]

A commencer par le ton général de l’ensemble. Pour faire simple, dans les jeux, Ratchet & Clank est un univers empreint d’une véritable folie à la Futurama, où les idées décalées et références plus ou moins évidentes fusent de toutes parts. Malheureusement, là où la série de Matt Groening assume pleinement cette approche au point d’en faire son identité, le film Ratchet & Clank rate un peu le coche. Comme si, au beau milieu d’une scène déjantée, les scénaristes se mettaient à avoir peur du potentiel de leur propre œuvre, Ratchet & Clank se ravise régulièrement et retombe dans le simplisme d’un film d’animation lambda pour enfants. Attention, n’allez pas croire que Ratchet & Clank Le Film n’est pas amusant, au contraire. Mais comme précisé plus haut, on ressent une certaine retenue dans les gags, comme si les créateurs craignaient d’aller à fond dans la folie d’un Futurama ou l’irrévérence d’un South Park (toutes proportions gardées) alors que le potentiel est là.

Ce côté bancal se ressent également sur l’aspect technique, réussi sans être transcendant, et sur l’intrigue générale, un peu trop éparpillée pour être pleinement captivante. D’autant que les fans reprocheront à l’histoire d’occulter l’essence-même des jeux, à savoir la relation entre Ratchet et Clank et les multiples planètes qu’ils visitent. En effet, non seulement nos deux héros sont séparés pendant une large partie du film, mais en prime, les principaux décors se limitent à l’intérieur austère de bases ou de vaisseaux spatiaux. Restent heureusement quelques scènes dans le désert où vit Ratchet et dans la ville de Metropolis pour faire passer la pilule.

ratchet-and-clank-movie

En parlant de faire passer la pilule, impossible de ne pas aborder le doublage, français dans la version que nous avons découvert, et qui joue énormément dans le plaisir du film. Si la présence de Squeezie pour doubler Ratchet aura de quoi hérisser le poil des puristes, il bien avouer que le Youtubeur s’en sort plutôt bien, malgré un gros bémol pour les moments d’émotion où son doublage est clairement à côté de la plaque. Les autres Youtubeurs au casting sont dans la même veine, mais on retiendra surtout la fine équipe de pointures qui les accompagne et parmi lesquelles on citera notamment Patrick Poivey (VF de Bruce Willis), Alain Dorval (VF de Stallone) et Christophe Lemoine, qui n’hésitera pas à auto-citer son doublage de Cartman dans South Park, nous offrant l’un des meilleurs gags du film.

ratchet_and_clank_movie1

Malgré ses défauts qui l’empêcheront d’atteindre le rang d’incontournable », Ratchet & Clank est donc une adaptation tout à fait recommandable, que l’on soit fan ou néophyte. Toutefois, il convient de préciser un élément important : le film n’est pas exactement l’adaptation du jeu sortant à la même date, mais a été développé en même temps. Si bien que du propre aveu des créateurs, il est presque impossible de dire lequel, du film ou du jeu, est l’adaptation de l’autre. Si les deux œuvres content des événements similaires, chacune le fait d’une manière propre (dans le jeu que nous avons pu tester après la projection, l’histoire du film est racontée par Captain Qwark après que les événements se soient déroulés, avec son lot de modifications à la gloire du ranger gaffeur). Dès lors, Ratchet & Clank Le Film serait presque à considérer comme un spin-off de Ratchet & Clank Le Jeu, offrant un autre regard sur l’histoire. De là à imaginer qu’il faudra avoir vu/joué aux deux œuvres pour avoir le fin mot de l’histoire, il n’y a qu’un pas. Dans tous les cas, avec ce développement en simultané, Ratchet & Clank pourrait bien marquer les prémisses d’une nouvelle étape dans la relation entre cinéma et jeux vidéo. Plutôt pas mal pour un Lombax et un petit robot !

 


NicoH

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)