CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Pushing Daisies

 

 
Overview
 

Genre:
 
Titre Original: Pushing Daisies
 
Durée: 405
 
Realisateur: Barry Sonnenfeld
 
Acteur: Lee Pace,Anna Friel,Chi McBride
 
Pays: USA
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 26 février 2009 by

 
Full Article
 
 

Depuis l’enfance, Ned sait qu’il a un don un peu spécial. Il peut, très brièvement, ramener les gens à la vie. Adulte, il est devenu un fantastique pâtissier passant son temps libre à aider son seul ami, un détective privé, dans ses enquêtes. Ramener à la vie des victimes peut en effet être utile. Mais le jour où Ned ressuscite son amour d’enfance et que cette dernière reste « vivante », tout se complique : s’il venait à la toucher une nouvelle fois, elle partirait définitivement…

 

 

Depuis le 11 février la série Pushing Daisies saison 1 est disponible en Blu-Ray et DVD chez Warner Home Vidéo France. 

Détail du coffret :
Coffret 9 DVD – 9 épisodes
 
Bonus :
Temps pour la tarte

Infos Bonus
DVD comme Blu-Ray incluent en supplément le bonus « Temps pour la tarte », composé d’une multitude de featurettes (en version originale sous-titrée) qui viennent dévoiler les coulisses de production de la série. Dans celles-ci, créateur, producteurs, réalisateurs (dont Barry Sonnenfeld, le metteur en scène du pilote) et acteurs se confient en nous révélant tous les secrets de fabrication de la série, des décors à la colorimétrie, en passant par quelques extraits de tournages. Délicieux !

 

 

 

 

Avis de Rachel :

 

Originale, cette série nous intrigue dès le départ. Le héros, Ned a une aptitude particulière qui le rend un peu spécial : il peut réveiller les morts. En effet, il est plus facile de toucher une prime si on sait qui a tué la victime. Or, ce n’est pas toujours aussi facile.

Cette série nous place donc dans des situations plutôt fantaisistes et très colorées  ce qui la fait ressembler aux films de Tim Burton. En effet, ces couleurs vives et chatoyantes comme on les trouve dans Charlie et la Chocolaterie ou encore Amélie Poulain nous emmène dans un univers décalé et original tout en gardant un fond dramatique. Car être amoureux, n’est-ce pas la plus belle chose qui puisse arriver à quelqu’un ? Mais quand cet amour peut être mortel, il en devient dangereux. Comme Malicia dans les X-men, Ned peut rendre la vie et la reprendre. Un seul contact entre lui et Chuck ramènerait la jeune fille dans son cercueil à tout jamais.  Etre si près de l’être aimé et en être si loin en même temps. Cruel coup du sort que ce don. Est-ce un bien ou une malédiction qui frappe Ned ?

 

 




Un peu comme dans le film Lady Hawke dans lequel les deux amoureux étaient frappés d’une terrible malédiction qui les rendait incapables de se rencontrer en tant qu’humain. Là Ned et Chuck peuvent être ensemble mais doivent être vigilants car le moindre contact, le moindre effleurement est dangereux.

Même Binky le chien du jeune Ned a passé des années avec son maître sans pouvoir être touché ni caressé par lui. Heureusement Olive, la serveuse et aussi fan de Ned est là pour le gratter et combler les bisous qui lui manque.

On trouve une certaine compétition entre les personnages, notamment entre Chuck et Emerson le détective. Ce dernier voit d’un mauvais œil le fait que la revenante fasse partie des enquêtes ; entre Olive et Chuck. En effet, Olive est amoureuse de Ned qui n’a d’yeux que pour Chuck.
L’intrigue de la série se déroule aussi autour de ce chassé-croisé amoureux.

 

 

 

 

Cette série est rafraichissante et apporte une touche de nouveauté à ce qui existe sur le petit écran.

Les personnages sont attachants mais cette série peut lasser. En effet, le fait peut être d’avoir une voix-off qui parle tout au long des épisodes en racontant la vie de Ned à la façon Amélie Poulain peut devenir ennuyeuse à force après plusieurs épisodes. Soit on accroche soit on n’accroche pas du tout à cet univers décalé. 

 

Les menus :

 

 

 

 

 

 

 


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)