CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Poltergeist

 

 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
2 total ratings

 


0
Posted 1 juillet 2015 by

 
Full Article
 
 

Lorsque les Bowen emménagent dans leur nouvelle maison, ils sont rapidement confrontés à des phénomènes étranges. Une présence hante les lieux. Une nuit, leur plus jeune fille, Maddie, disparaît. Pour avoir une chance de la revoir, tous vont devoir mener un combat acharné contre un terrifiant poltergeist…

 

Avis de Manu :

Hmmmm…So.

Est-ce que le film fait peur ? Non.

Est-ce que le remake (d’un film qui a un peu mal vieilli certes) était utile ? Non, du moins pas comme tel.

Est-ce que le voir en salle, en 3D (« ou pas ») est nécessaire ? Pas du tout.




Les studios, à l’éternelle recherche du scénario perdu, poursuivent leurs remakes et/ou perpétuels reboot.

poltergesit1

Sans saveur, avec cependant des acteurs convaincants, merci Sam Rockwell et Rosemarie DeWitt, Poltergeist est le film inutile en soit. S’il n’est pas forcément absurde comme c’est souvent le cas, il est d’une indigence sans nom. Sans aucune intention, ni initiative de porter une quelconque patte à sa mise en scène, le faiseur Gil Kenan ne délivre qu’une soupe fictive incapable de réinventer un film qui demandait pourtant clairement à être rénové. Malheureusement les commerciaux d’Hollywood on tout misé sur les effets spéciaux et ont oublié de réaliser un film (oui, dans ce genre de cas, le réalisateur est uniquement un donneur d’ordre). Ce qui disparaît et prend l’allure d’un spectre, c’est bel et bien le fantôme d’un film de 1982 qui avait au moins une ambiance avec des accents psychologiques, oniriques convoqués sur la fin. En 2015, on fait de la mécanique, de la forme pure et dure dans les bas-fonds du cinéma hollywoodien.

Bref, encore un film qui ressemble à tant d’autres depuis plus d’une décennie dans le genre horrifique, un lifting semblait nécessaire, au lieu de ça, on nous offre « objet » quelconque qui ne fonctionne que sur la mécanique des jump scares classiques, des portes qui claquent et des personnages qui surgissent à l’écran derrière la porte du frigo. Original non !? Pour le fond, on repassera également, l’idée de départ étant restée dans le cimetière indien, en-dessous de la maison.

Suivant.


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)