CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Piranha 3D

 

 
Overview
 

Durée: 89
 
Date de sortie: 01-09-2010
 
Realisateur: Alexandre Aja
 
Acteur: Elisabeth Shue,Adam Scott,Jerry O'Connell
 
Pays: USA
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
1 total rating

 


3
Posted 5 septembre 2010 by

 
Full Article
 
 

Alors que la ville de Lake Victoria s’apprête à recevoir des milliers d’étudiants pour le week-end de Pâques, un tremblement de terre secoue la ville et ouvre, sous le lac, une faille d’où des milliers de piranhas s’échappent. Inconscients du danger qui les guette, tous les étudiants font la fête sur le lac tandis que Julie, la shérif, découvre un premier corps dévoré… La journée va être d’autant plus longue pour elle que Jake, son fils, a délaissé la garde de ses jeunes frères et soeurs pour servir de guide à bord du bâteau des sexy Wild Wild Girls !




L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :


Les piranhas crèvent l’écran….. en 3D


Apres avoir réalisé le remake de la colline à des yeux en 2006, Alexandre Aja se lance maintenant sur un autre film culte : Piranha de Joe Dante. Mais dans ce cas, il n’y a que le titre qui est remaké. L’histoire est originale et nous plonge dans un lac rempli de jeunes qui ne pensent qu’à faire la fête et de plusieurs centaines de piranhas préhistoriques sortis d’un lac souterrain suite à une secousse sismique.


piranha3d_cap1

Sea, sex and …. piranhas


On attendait du grand nanar, et c’est ce que l’on a ! 1H30 de gore en 3D pour encore mieux profiter des effets spéciaux, des bestioles qui nous donnent plutôt envie de rire mais qui sont tout de même bien foutues (pour une fois que les créatures numériques sont réalistes de par leurs mouvements). Ajoutez à cela une horde de jeunes filles en mini bikini (pour celles qui en portent) et vous avez de quoi convaincre un public jeune, visé principalement.



piranha3d_cap2

La chasse aux poissons…..





La 3D nous en met encore plus dans les yeux et offre, comme pour tous les films d’horreur sortis dans ce format, des scènes assez impressionnantes… On retiendra celle, excellente et qui fait le plus rire le public, opposant un poisson affamé face à un sexe masculin!! On retrouve au casting Jerry O’Connell (Sliders, les mondes parallèles), Ving Rhames (L’armée des morts, Clones) et même un petit rôle pour Richard Dreyfuss  (Rencontres du troisième type, Always). Ce film se laisse regarder à tout âge et chacun  devrait y trouver son plaisir. A consommer sans modération; si vous disposez d’un cinéma équipé 3D à proximité, c’est une bonne idée de soirée entre amis…




L’avis de Fabien



Le frenchie Alexandre Aja poursuit avec succès sa carrière hollywoodienne avec cette nouvelle version du Piranha (1978) de Joe Dante.

Conformément au slogan de l’affiche promettant Sea, Sex and blood, Piranha 3D fait dans le gore fun et décomplexé, le plaisir coupable de cet été : on y croise des filles sculpturales (Kelly Brook en tête) objets de toutes les convoitises soit leurs congénères masculins échauffés par la chaleur et l’alcool comme des piranhas déchaînés, la trop rare Elizabeth Shue en shérif intrépide, des caméos jubilatoires (Richard Dreyfuss, Christopher Lloyd), une séquence de massacre aquatique assez hallucinante réunissant des milliers de figurants et 300 000 litres de sang (un record parait-il)…

 
Piranha 3D avec ce mélange de gore et de comédie nous rappelle aux années 80 et des films comme Gremlins, Evil dead ou Brain dead, soit un grand huit horrifique potache et réjouissant qui exploite assez bien les possibilités de la 3D (en regard d’autres films récents comme Le choc des Titans dont la conversion en post-prod s’est avérée calamiteuse) notamment avec un ballet aquatique lesbien où les formes callypiges des deux nymphettes sont bien mises en valeur.
 



piranha3d_cap3

Sortira-t-il en un seul morceau ?



Mais Piranha 3D est surtout intéressant par la cruauté jubilatoire avec laquelle Aja met en pièces via ses voraces piranhas tous ces corps bodybuildés, refaits, de jeunes étudiants mimant l’éclate au mépris du lieu majestueux qui les accueillent, soit la revanche de la nature sur l’humain irresponsable. Soit une vision drôlement acide de la jeunesse américaine dont on attendra avec intérêt la version uncut où devrait figurer une scène rejetée par les Weinstein, les producteurs d’Aja, où un jeune, déguisé en statue de la Liberté se fait dévorer!




zast

 


3 Comments


  1.  
    Anonyme

    Bien fun et avec du monde au balcon. 8)
    Dénoncer la jeunesse superficielle tout en utilisant/abusant des plans de nnn… d’une facon ou d’une autre ca peut aider, au pire on dira qu’il voulait faire du second degré! 😉




  2.  
    DRISS

    😳 Jaurai bien aimer faire le ballet je suis trés sexyyyyyyy




  3.  
    Wolfy

    @ DRISS : pose ta candidature pour la suite 😉





Leave a Response


(required)