CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Mr.Robot saison 1: le test blu-ray

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Durée: 10x45min
 
Date de sortie: 18/10/2016 (blu-ray)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
2 total ratings

 


0
Posted 17 octobre 2016 by

 
Full Article
 
 

Elliot est un jeune programmeur anti-social qui souffre d’un trouble du comportement qui le pousse à croire qu’il ne peut rencontrer des gens qu’en les hackant. Il travaille pour une firme spécialisée dans la cyber-sécurité mais un homme connu sous le nom de Mr Robot l’approche un jour pour faire tomber une compagnie surpuissante qui fait partie de celles qu’il doit justement protéger…

Avis de Fabien

Révélation de l’été 2015 sur la chaîne USA, la série Mr.Robot dont la saison 1 est actuellement diffusée sur France 2, débarque en blu-ray chez Universal le 18 octobre. L’occasion de (re)voir cette géniale série cyperpunk rapidement devenue culte!

Ecrite et réalisée par un illustre inconnu, Sam Esmail, Mr.Robot s’est imposée comme une des meilleures séries sur le monde de l’informatique, le virtuel. Il s’agit d’une oeuvre dense et riche qui devrait parler aux geeks avec ses hackers complotistes et au plus grand monde en tant que brûlot fiévreux anti-libéral et chronique parfois douloureuse de la vie d’un handicapé social aux portes de la folie.

L’anti-héros de Mr.Robot est Elliot, ingénieur informatique employé pour une société de cyper-sécurité dont le principal client est EvilCorp, le plus grand conglomérat du monde; il est aussi un hacker talentueux la nuit, il se transforme en chevalier moderne pour dénoncer les pervers en tout genre, sa panoplie est un sweet à capuche noir. Comme Dexter, un autre personnage de série mythique, Elliot a une double vie (il garde lui aussi traces de ses victimes via des DVD gravés), une double personnalité dont les tourments intérieurs nous sont décrits par une voix-off très présente. La schizophrénie d’Elliot est dévoilée petit à petit au fil de cette première série qui n’est jamais aussi touchante quand elle s’écarte du cyper-complot pour ausculter la psyché agitée de son personnage principal, hacker inadapté socialement qui soigne son mal-être à coup d’opium et de visites chez sa psy. Sa rencontre avec le Mr.Robot du titre va changer sa vie et le monde. MrRobot pose la question du réel, avec un scénario et un visuel remarquables, passionnants.

mrrobotphoto3




Elliot est en effet approché par un mystérieux personnage, Mr.Robot, pour rejoindre FSociety, groupe de hackers dont le but est de faire tomber EvilCorp, conglomérat qui possède 70% de l’industrie du crédit de consommation et ainsi provoquer la plus grande redistribution des richesses du monde. Mr.Robot, le démon posé sur l’épaule d’Elliot, aspire à une révolution mondiale pour qu’une nouvelle société renaisse de ses cendres et que le peuple soit libre. Avec son héros tourmenté qui veut libérer une humanité asservie par le monde du travail, l’économie, le capitalisme, en provoquant une révolution mondiale, Mr.Robot est un hommage à Fight Club (reprise de Where is my mind inclus), évoque V pour Vendetta mais aussi les Anonymous (les membres de la FSociety ont des masques à grosse moustache). C’est une série hyper-connectée qui dit beaucoup de choses sur notre société contemporaine: le capitalisme sauvage, la consommation de masse, l’ultra moderne solitude alors que les réseaux sociaux n’ont jamais été aussi développés…

Sur le plan esthétique, la série frappe avec des cadrages originaux qui isolent les protagonistes dans leur environnement, ses décors new-yorkais variés, la richesse de la palette chromatique, le tout accompagné d’une musique lancinante. Les crises paranos d’Elliot donnent lieu à des scènes marquantes, les scènes entre le hacker à capuche et Mr.Robot frappent par leur intensité dramatique et sont vecteurs d’émotion dans les derniers épisodes.

Rami Malek et Christian Slater, tous deux respectivement récompensés aux Emmy Awards et Golden Globes, sont excellents, leur duo est le pivot narratif, émotionnel de cette série où brillent également dans des rôles complexes Portia Doubleday, Carly Chaikin et Martin Wallström.

Coup d’essai, coup de maître, Mr.Robot est une des grandes réussites de l’an dernier, une série cyperpunk virale dont le sombre héros à capuche noire est déjà devenu culte. La saison 2, déjà diffusée sur le network USA, est attendue en vidéo pour la mi-décembre.

mrrobotphoto1

Technique

Piqué acéré et couleurs nuancées sont au rendez-vous de ce master de haute volée. Pour la partie sonore, la richesse des ambiances se déploie avec plus d’efficacité en vo, la vf s’en sort quand même très bien.

mrrobotphoto2

Bonus

Au programme des suppléments de ce coffret blu-ray Universal deux disques (les 10 épisodes sont répartis sur les 2 galettes, les bonus sont sur le disque 2 ), 2 scènes coupées (11′), un bétisier (5′) et un making-of (12′) où le créateur Sam Esmail évoque ce qui l’a motivé pour l’écriture : le monde d’internet, la crise financière de 2008 et le printemps arabe. Dans Mr.Robot il a voulu révéler « l’emprise qu’à la technologie sur la société d’aujourd’hui ».


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)