CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Monstres contre Aliens

 

 
Overview
 

Genre:
 
Titre Original: Monsters vs. Aliens
 
Durée: 93
 
Realisateur: Rob Letterman
 
Acteur: Stéphane Freiss,Louise Bourgoin,Julien Doré
 
Pays: Etats-Unis
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
9 total ratings

 


0
Posted 5 octobre 2009 by

 
Full Article
 
 
Le jour de son mariage, la jeune Susan Murphy reçoit sur la tête… une météorite qui la transforme en un monstre de plus de 20 mètres. L’armée entre promptement en action, neutralise la géante et l’incarcère dans une prison top secrète. Rebaptisée Génormica, Susan fait connaissance avec ses compagnons d’infortune : le brillant Dr Cafard, à tête d’insecte, l’hybride macho de singe et de poisson appelé Maillon Manquant, l’indestructible et gélatineux BOB et le gigantesque Insectosaure.
L’heure de la délivrance ne tarde pas à sonner pour tous ces Monstres, car voici qu’un mystérieux et maléfique robot, échu d’une lointaine galaxie, se pose sur notre planète et se met à y causer de sérieux dégâts. Le Président, cédant aux pressions du général Putsch, décide alors d’enrôler les Monstres pour contrer les envahisseurs et sauver le monde civilisé d’une destruction imminente…

Le blu-ray (toutes zones) et le DVD Zone 1 sont disponibles chez notre partenaire Cinebox.

Spécifications techniques :

Format:    LTBX 16×9    
Langages:    ENG 5.1 FRA 5.1 ESP 5.1 1080P True HD    
Sous-titres:    ENG FRA ESP
La création d’un film de montres (s-t. fr.)
Scènes supprimées (s-t. fr.)
Juke-Box Video(s-t. fr.)
Commentaires des créateurs
La technologie(s-t. fr.)
Aperçus top secret: la prochaine aventure 3D de Dreamworks
La première comédie musicale de Shrek sur Broadway
Le monde virtuel de Kung Fu Panda de Po

comprend 4 paires de lunettes en 3D pour la grande évasion de Bob






Avis de Rachel :

Rob Letterman et Conrad Vernon  ne sont pas novices dans la réalisation de films d’animation. Le 1er avait co-réalisé Gang de requins  alors que le second avait co-réalisé Shrek 2.
Néanmoins Monstres contre aliens marque leur 1ère collaboration.

Dans ce film on retrouve beaucoup de sentiments importants comme le respect de soi, le courage, la prise de conscience. On y trouve aussi de l’action, de l’aventure et de l’humour. Pourtant même si le film est plaisant à regarder, l’humour ne fait pas toujours mouche. On sourira parfois sans pour autant rire aux éclats comme cela a pu être le cas pour Shrek ou Shrek 2 ou encore Monstres et cie.

Ces monstres sont un genre de super-héros. Les humains en ont peur car ils sont différents mais néanmoins ils représentent leur seul chance de survie face à une menace extra-terrestre.

Dans ce film, on retrouve de nombreuses références importantes aux films fantastiques comme La mouche, l’attaque de la femme de 50 pieds, Godzilla, le Blob… ces personnages ont été en effet grandement inspirés de ces films.

Le personnage qui a nécessité le plus de travail au niveau de la conception et de la réalisation est B.O.B qui est une masse gélatineuse. En effet, il fallait qu’il soit translucide et qu’il renvoie la lumière.


Ce film montre le droit à la différence. Ces monstres ne sont finalement pas aussi monstrueux que leur physique le prétend. De plus, ce n’est pas parce que certaines personnes sont ‘hors norme’  qu’ils ne ressentent rien.
Mais dans une moindre mesure, c’est ce qui arrive dans la vie de tous les jours.
Combien de fois nous sommes nous retournés sur quelqu’un de différent ? parce qu’il était trop petit, trop grand ou qu’il avait les cheveux verts par exemple….

Le personnage de Susan est intéressant. En effet, c’était une jeune femme simple, amoureuse avec peu de confiance en elle qui allait se marier avec un présentateur météo. En devant Génormica elle prend confiance en elle. D’abord elle se raccroche à l’idée de retrouver son fiancé. Pour elle, la taille ne fait pas de différence et une solution existe à leur bonheur. Puis elle découvre son potentiel. Elle a obtenu un pouvoir spécial, une puissance énorme en plus de sa taille. Elle peut réaliser des choses dont elle n’avait pas conscience avant. Hormis le handicap de sa taille, en effet elle doit faire attention pour ne pas casser des choses, elle peut aussi être très utile.   
Sa désillusion quant à son amour déçu nous fait de la peine mais même si elle perd son amoureux, elle y trouve des amis voir plus, une nouvelle famille.


On remarquera aussi que ce film tout en étant pro-américain sait se moquer aussi de sa nation. En effet, le président des Etats-Unis se croit le maître du monde et la séquence où il joue du piano pour entrer en contact avec le robot est assez drôle.  

Ce film est donc intéressant à regarder mais ne vous fera pas rire aux larmes.

Au niveau de l’image du blu-ray, comme l’on pouvait s’y attendre pour un film d’animation (numérique vers numérique), celle-ci est superbe. Très colorée et avec une multitude de détails,  c’est un plaisir pour les yeux.
Les pistes sonores VO et VF utilisent bien les différents canaux afin de donner une ambiance idéale pour les petits et grands. Bien entendu la VO sera réservé aux plus grands tandis que la VF sera réservé aux enfants …

Notons aussi un bonus très intéressant avec l’épisode La grande évasion de BOB en 3D qui vous permettra d’utiliser vos lunettes (fournies).

L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :

Une fois de plus DREAMWORKS frappe très fort avec ce nouveau film d’animation.

Optimisé une fois de plus pour la 3D (dommage pour les petits cinémas de quartier…), on voit tout de suite que c’est le but avec la première scène où la balle de jokari vient directement en premier plan…. Dommage, j’étais dans une simple salle dans laquelle je ne pouvais pas profiter pleinement des effets…. Mais pas de problèmes, à coté de ça, on a tout de même droit à un excellent film qui devrait ravir petits et grands.

Les monstres sont tout aussi sympathiques que les aliens et on s’attache tout de suite à eux.
Le scénario est simple, les humains détiennent des monstres dans la fameuse zone 51 et ils décident de les utiliser face à une invasion extra-terrestre. Quoi de plus normal ! Bon une chose est sûre, ces derniers ne comprennent pas la musique que Spielberg à utilisé dans ses fameuses rencontres, et encore moins Axel F interprété par un président des Etats-Unis complètement loufoque. Vous l’avez compris, on a droit à de très nombreuses références dans ce dessin animé. Même un missile lancé d’un avion avec les inscriptions E.T. GO HOME dessus et le thème d’E.T. justement interprété….

Les personnages sont donc tous très funs et craquants et on passe donc un agréable moment avec le professeur fou transformé en cafard, le chaînon manquant de l’humanité et Bob, le blob sans cerveau. Sans oublier bien sur la belle Suzanne qui devra faire un choix entre l’humanité et ses amis refoulés par l’homme. Et en parlant d’homme, ce dernier montrera sa vraie nature face à ce qui le dépasse (notamment le chéri de la belle Suzanne qui fera un choix entre sa carrière professionnelle et son amour pour sa chère et tendre) Un message caché certainement.

Toujours est-il que le but est atteint une fois de plus par DREAMWORKS et cela contente toute la famille… Vivement la suite.

zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)