CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Les Gardiens de la Galaxie

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Titre Original: Guardians Of The Galaxy
 
Durée: 121 min
 
Date de sortie: 13/08/2014
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
7 total ratings

 


2
Posted 15 août 2014 by

 
Full Article
 
 

Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …

L’avis de Fabien :

Créé en 1969 par Marvel puis rebooté en 2008, le comic des Gardiens de la galaxie est singulier dans l’univers Marvel par son sous-genre sf, le space opéra et ses personnages, une bande hétéroclite et détonante de renégats de l’espace qui n’ont rien de super-héroïques comparés aux justiciers maison comme Captain America ou aux puissants mutants X-men. En effet au départ n’ont rien en commun Peter Quill alias Star Lord un contrebandier gouailleur fan de musique des années 80, Nebula une guerrière de l’espèce des Zen Whoberi au surnom « de femme la plus dangereuse de la galaxie », Drax le destructeur un colosse tatoué obsédé par la vengeance, Rocket Raccoon un raton laveur génétiquement modifié accessoirement fin tacticien et expert en pilotage comme maniement des armes, Groot un arbre humanoïde avec trois mots de vocabulaire (« I am groot ») mais une grande fidélité pour son co-équiper Rocket.

A l’image du choix de James Gunn, auteur d’une comédie horrifique Horribilis (2006) et du récit barré d’un super-héros amateur Super (2010), pour réaliser ce blockbuster Marvel, ces Gardiens sont des outsiders, des êtres singuliers au destin extraordinaire. Toute cette joyeuse équipe va être contraint de faire fi de leurs différences et unir leurs forces pour sauver la galaxie des plans machiavéliques de Ronan, un super-méchant convoitant une orbe mystérieuse au pouvoir infini. La sphère est associée à la destruction dans le récit mais est aussi le symbole de la réunion, de la fusion des individus du groupe, voir la belle scène où Groot se transforme en boule pour protéger ses camarades d’une mort imminente.




Si l’intrigue n’a rien d’original, le traitement des personnages, l’affirmation de leur singularité, le développement de leur complicité séduit grandement. S’il est un space-opéra trépidant avec son lot de batailles galactiques et d’échanges lasers, Les gardiens de la galaxie est aussi un beau récit d’amitié avec des touches d’émotion et surtout de nombreuses giclées d’un humour ravageur où James Gunn pratique avec jubilation l’art du décalage. Actions surprenantes (on y danse souvent lors de moments tendus), répliques tordantes (Rocket Raccoon, incroyable créature en images de synthèse, est un efficace carburant comique), musiques entrainantes (Quill a pour doudou un walkman d’où une démente playlist vintage avec au programme Blue Suede, David Bowie, Jackson Five), Gunn a pris visiblement plaisir à injecter plein de moments décalés, légers et de semer de nombreuses surprises (le film est bourré de références à la culture populaire et geek dont l’incontournable Star Wars) dans cette aventure sf où des anti-héros l’emportent, grâce à leur ingéniosité et leur esprit d’équipe, sur les forces du Mal. Les gardiens et James Gunn, c’est la réussite d’un talent original au sein d’une grosse machine.

gardiensgalaxiephoto1

Enfin le choix du casting participe de la séduction véhiculée par ces Gardiens : Chris Pratt en mode Han Solo campe avec décontraction un aventurier flegmatique au grand coeur, Zoe Zaldana est très bien en athlétique guerrière badass comme Benicio Del Toro en collectionneur intergalactique dandy sans oublier Bradley Cooper pour la voix de Rocket Raccoon, l’un des personnages phares de cette singulière bande.

Débridée et jubilatoire, cette première aventure cinématographique des Gardiens de la galaxie constitue une des plus grandes réussites du studio, sans doute les héros les plus cools et attachants de la galaxie Marvel.


Fabien Brajon

 


2 Comments


  1.  
     
     
     
     
     

    J’ai adoré ce film, très bon mélange d’action et d’humour, je connaissais pas ce comics avant.




  2.  
    Audrey
     
     
     
     
     

    J’ai moi aussi adoré ce film. James Gunn a fait un miracle par rapport aux autres films sur le même thème.





Leave a Response


(required)