CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Le Jour d’après

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Titre Original: Geu-Hu
 
Durée: 92 min
 
Date de sortie: 07/06/2017
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 22 mai 2017 by

 
Full Article
 
 

Areum s’apprête à vivre son premier jour de travail dans une petite maison d’édition. Bongwan, son patron, a eu une relation amoureuse avec la femme qu’Areum remplace. Leur liaison vient de se terminer.
Ce jour-là, comme tous les jours, Bongwan quitte le domicile conjugal bien avant l’aube pour partir au travail. Il n’arrête pas de penser à la femme qui est partie. Ce même jour, la femme de Bongwan trouve une lettre d’amour. Elle arrive au bureau sans prévenir et prend Areum pour la femme qui est partie…

Film présenté en compétition au Festival de Cannes 2017

Avis de Fabien

Le très actif réalisateur sud-coréen Hong Sang-soo présente cette année sur la Croisette deux longs, La Caméra de Claire avec Isabelle Huppert (en séance spéciale) et ce Geu-Hu/Le Jour d’après, drame amoureux intimiste à la fois léger et mélancolique comme le Eric Rohmer sud-coréen sait les concocter.




Comme souvent chez le réalisateur de La Femme est l’avenir de l’homme et HA HA HA il est question, dans ce nouveau film qui pourrait être sous-titré l’éditeur, sa femme, sa maîtresse et sa nouvelle employée, de marivaudage amoureux et d’alcool. La mise en scène faite de plans-séquences avec quelques zooms pour accroître l’intensité des échanges est au service d’un beau trio d’acteurs, leur pouvoir de séduction, la subtilité de leur jeu, leur faculté discrète à nous embarquer sur cette carte du tendre dont le n&b confère à cette histoire d’adultère un côté intemporel.

Hong Sang-soo est en pleine maîtrise de son art, ce Jour d’après devrait lui permettre d’élargir le cercle de ses admirateurs et pourquoi pas de se retrouver au palmarès de cette 70ème édition.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)