CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Kiltro

 

 
Overview
 

Genre:
 
Titre Original: Kiltro
 
Durée: 97
 
Realisateur: Ernesto Díaz Espinoza
 
Acteur: Marko Zaror,Caterina Jadresic,Miguel Angel De Luca
 
Pays: Chili
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
7 total ratings

 


0
Posted 12 mai 2009 by

 
Full Article
 
 

Zamir est un combattant de rue immature et provocateur.

Il passe son temps à traîner avec un gang de voyous et à tenter de conquérir Kim, la fille d’un maître de Taekwondo coréen. Mais lorsque Kalba, un caïd impitoyable et quasiment invincible les enlève après un véritable massacre, Zamir n’a plus d’autre choix que de passer à l’action. Sèchement battu, il se tourne alors vers un nouvel art martial issu d’une mystérieuse « secte » afin de vaincre ce redoutable adversaire…

 

 

 

 

 

 

Sortie du DVD français chez WE Prod le 13 mai 2009.

 

 

 

L’avis d’Alex :

 

Attention, film à voir au second (voire 3ème…) degré !

Curiosité venant du Chili animée par la star martiale locale Marko Zaror (qui a notamment été la doublure de Dwayne « The Rock » Johnson), Kiltro a bénéficié à priori d’un bon « buzz » outre-Atlantique au point que la jaquette du présent DVD insert cette citation d’un site web anglais : « le meilleur film d’arts martiaux depuis Ong-Bak »… Titre totalement abusif à mon humble avis, ce film-ci ne tenant pas 2 secondes la comparaison avec -par exemple- les récents métrages du hongkongais Donnie Yen, SPL ou Flashpoint pour ne citer que ceux-là !

Notons quand même que Kiltro date déjà de 2006…

 

 

 

 

 

Quant à la comparaison de Zaror à Tony Jaa, elle me paraît tout aussi extravagante : le Chilien doit faire un bon mètre quatre-vingt dix, le petit Thaï 1,60m à tout casser.

Leurs techniques de combat sont largement différentes bien que basées toutes deux sur la vitesse d’exécution : alors que Jaa est un adepte du muay thaï –donc grand spécialiste du coup de genou à la limite du free fight, Zaror multiplie lui les rotations en l’air et les grands lancés de jambe à la Van Damme…

 

 

 

 

Coucou !

 

 

Cette large parenthèse refermée, venons-en au métrage en lui-même.

Zaror interprète donc un jeune voyou ne pensant qu’à se battre et à prouver qu’il est le meilleur pour se faire remarquer auprès de Kim, la jolie fille du Coréen.

Dès le début, on se met à sourire devant les pathétiques essais de Zamir pour séduire la jeune femme : il faut dire qu’avec ses mimiques de grand « benêt », il se prend râteaux sur râteaux !

Nanti d’un scénario qui enfile les gros clichés du film de castagne (héros bagarreur, kidnapping de la bien-aimée, instruction par un sage, duel avec le méchant), le film de Ernesto Diaz Spinoza trouve probablement un peu de salut -pour les « bisseux » en tout cas !-, en nous présentant 3 ou 4 moments à contre-courant du « déjà-vu mille fois ».

 

L’un des musts étant cette scène à priori romanesque où notre brave quitte sa belle pour aller s’entraîner sur fond de soleil couchant : après une accolade « gentillette », il revient vers elle dans l’espoir d’un baiser… et se prend une beigne !

Et que dire de la larmichette de l’affreux Kalba qui va finir sa course au creux de la poitrine de Kim ???

Du grand art messieurs dames, tout simplement !

 

 

 

Ahhh les couettes de Kim !
 

 

 

Vous l’aurez compris, Kiltro n’est pas à regarder d’un œil posé, mais plutôt avec l’état d’esprit d’un ado des 80’s. Cultivant un look « BD » dans ses affrontements (ne cherchez pas de réalisme ici !), le film aurait pu être vraiment très fun s’il avait assumé à 100% son côté décalé sans vouloir se la jouer trop sérieux (car là ça ne fonctionne pas, tant de situations relevant du comique involontaire).




 

La musique quant à elle emprunte largement au western (les accords de Morricone ne sont pas loin du tout lors d’une sinistre découverte par le héros), tout comme certains accessoires (des éperons sanglants) et les magnifiques décors désertiques chiliens.

Mais les transitions sonores sont déconcertantes de par leur excès… On se croirait -presque, faut pas exagérer non plus- dans un bis turc des 70’s, à la différence que les airs sont des compositions originales ici (à part une reprise de Bowie) !

 

 

 

Zaror « masqué »

 

 

 

En conclusion, Kiltro s’adresse plus aux amateurs de curiosités exotiques pas très exigeants tentés par l’aventure d’un film d’arts martiaux sud-américain qu’aux aficionados de films de baston de veine dure et « réaliste » (comme font les Thaïs, d’où mon étonnement du rapprochement avec Ong-Bak !)

 

Et comme le dit le sage -ivrogne !- de l’histoire : « Vide ton esprit et atteins l’état du Zeta ! »

A bon entendeur…

 

 

 

 

Allez, tope la !

 

 

 

 

Le DVD :

 

Langues : Français, Espagnol

Sous-titres : Français

Son : 5.1 et 2.0

Format Image : 1.78 (16/9 compatible 4/3)

Bonus :

-Répétitions et entraînements des combats de Marko Zaror

-Bandes annonces (Kiltro, Black Belt, Tokyo Girl Cop, Lovedeath)

 

Prix : 14,99€

 

 

 

 

Sur le tournage…

 

 

 

Editeur : WE PROD / M6 VIDEO

 

www.we-prod.com

 

 

 


zast

 


0 Comments


  1.  
    david

    vraiment de la merde!! pas d autre mot dsl le comparer a « ong bak » c est du foutage de gueule ce film vaux pas mieu que les film d action de rtl9 surtout a ne pas acheter!!!!





Leave a Response


(required)