CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Evil dead (2013)

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , , , , , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Titre Original: Evil dead
 
Durée: 90 min
 
Date de sortie: 01 mai 2013
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
25 total ratings

 


0
Posted 18 septembre 2013 by

 
Full Article
 
 

Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

L’avis de Manu Yvernault :

Fede Alvarez, auréolé de quelques courts-métrages qui ont fait sa réputation, se retrouve en tête de ce remake. Si l’original peut sembler kitsch aujourd’hui et amuse par son second degré, depuis assumé, notamment dans le deuxième volet, à l’origine, Evil Dead premier du nom se voulait être un film d’horreur sérieux.

Produit par Sam Raimi, le réalisateur uruguayen a bien compris cela et fait le choix d’appliquer la même intention.

On ressent cela avec force tout au long du film et pour une fois le ton choisit est bien venu. Pour accepter cette nouvelle version il faudra cependant faire fi de la faiblesse d’un scénario, qui s’il partait dans la bonne direction au départ, s’écroule assez vite dans les arches simplistes, communes au genre. Les dialogues, ne changeons rien, ils sont dans la même intention, assez mal écrits. Hormis la dernière demi-heure, il n’y aura pas grand chose à se mettre sous la dent sur ces deux points.

De toute façon le spectateur n’est pas venu voir un sommet de dramaturgie mais nous aurions apprécié un peu plus de cohérence lors de certaines séquences, on passera sur les détails.

Ceci mis à par, Evil Dead 2013 est au minimum fidèle à ce qu’on voulait nous vendre. C’est gore, souvent, violent tout le temps. La force du film : ne jamais verser dans le grand guignol lors de ces nombreux instants pluvieux d’hémoglobine.

Visuellement, le fait d’avoir principalement travaillé « à l’ancienne », avec des prothèses et effets mécaniques à la place du tout numérique et des effets CGI, est vraiment le plus du métrage. Les plus habitués ne cligneront pas de l’œil sur toutes les scènes mais certaines sortent vraiment de l’ensemble par leur qualité gore.

Il manque peut-être encore à Fede Alvarez sa propre grammaire cinématographique comme a pu être la réalisation de Sam Raimi à l’époque et son côté révolutionnaire et inventif. Toujours est-il que nous ne sommes pas venu assister à un cours académique de mise en scène et sur ce plan le contrat est rempli. C’est poisseux, sanglant et violent comme peu de films (studios, pardon) osent  ces derniers temps. Si on peut mettre un bémol sur l’interprétation de certains comédiens, à la limite du mauvais jeu pour certains, rien ne ressemble à ce qu’on voit habituellement. Tout est référencé au cinéma du genre des années 70, début 80, Evil Dead bien sûr et les fleurons du genre, L’Exorciste etc.

Alors même si on est un peu déçu face au buzz qui entourait le film récemment on ne peut qu’apprécier le travail fournit par sa générosité primaire et passionné d’un cinéma gore, salasse et pas si bête que ça, une fois inscrit dans le contexte du genre.

On n’en ressort pas possédé mais on sourit un peu plus devant l’avenir qui se dessine si certains suivent la trace laissée par cet Evil Dead version 2013.





evil_dead_02

L’avis de Fabien

Il aura fallu un court-métrage de science-fiction réalisé en 2009 pour que l’uruguayen Fede Alvarez se voit confier par Sam Raimi le remake de son film culte Evil dead sorti en 1981. Avec un budget réduit le jeune réalisateur a signé ce court efficace dans lequel une horde de robots géants venus de l’espace saccagent Montevideo. Ce mini Independance day  fauché (budget estimé à seulement 300 dollars !) mais au résultat bluffant a été vu sept millions de fois sur YouTube puis lui a ouvert les portes d’Hollywood avec ce remake à 17M$.

En jouant la carte du premier degré avec des effets bien sanguinolents réalisés à l’ancienne, cette version 2013 d’Evil dead ne dément pas les promesses de l’affiche du teaser du film vendu comme « le film le plus terrifiant que vous ayez jamais vu ».

L’intrigue se démarque de l’original dès l’ouverture où le groupe de jeunes se rend dans la fameuse cabane au fond des bois pour désintoxiquer l’un d’entre eux et non pour un week-end de festivités; le ton dramatique est donné dès le premier quart d’heure. Les effets splastick et le personnage iconique cartoonesque de l’original, Ash, sont abandonnés au profit d’une noirceur que l’on retrouve dans l’écriture où le personnage principal est une junkie qui devra faire beaucoup de sacrifices pour survivre et l’aspect visuel avec un décor sombre où s’enchaînent les  séquences  violentes. Les fans de l’original apprécieront les multiples références au classique de Raimi : un plan sur une tronçonneuse, un caméo de Bruce Campbell dans le générique de fin ou des séquences marquantes comme celle du viol de la forêt.

Cette nouvelle version d’Evil dead pousse en effet assez loin le curseur du gore : auto-amputations, lacérations, pénétrations par objets tranchants…Le choix de trucages à l’ancienne avec latex et effets en live, préférés à des images de synthèse, apporte un surcroît de tension dramatique, bien maintenue jusqu’à un final dantesque.

On passera outre les défauts inhérents au genre, dialogues pauvres et personnages stéréotypés même si la jeune Jane Levy est particulièrement convaincante dans le rôle principal pour apprécier ce survival intense et sec redoutablement exécuté. Evil dead 2013 est une belle réussite horrifique, un film marquant dans ce genre après La cabane dans les bois (2011).

     evil_dead_01

Test blu-ray

Technique

L’encodage parfait offre une redoutable lisibilité pour les scènes en basse lumière qui constituent l’essentiel de ce long métrage qui bénéficie pour cette édition blu-ray Metropolitan de pistes audios en DTS HD particulièrement efficaces : voix démoniaques, bruitages puissants, hors champ terrorisant, ambiance horrifique garantie!

Bonus

5 featurettes composent l’essentiel de la partie bonus de ce disque hd.

La renaissance (9’49 »)  permet d’en savoir plus sur la pré-production de ce remake réalisé par le jeune Fede Alvarez à la demande de Sam Raimi producteur au même titre que l’acteur Bruce Campbell qui intervient à plusieurs reprises dans les bonus.

Une expérience difficile (8’12 ») et Le tournage (7’26 ») dévoile les difficiles conditions de tournage en décors naturels en Nouvelle- Zélande, surtout pour le rôle principal Jane Levy qui revient sur cette expérience  physiquement et psychologiquement éprouvante dans le module Moi, Mia (9’13 »).

Le Livre des Morts (5’06 ») décrit le fameux livre, objet central dans la franchise.

Enfin L’avant-première parisienne : Masterclass avec le réalisateur Fede Alvarez (10’32 ») est un intéressant échange avec le réalisateur lors de l’avant-première française du film au Rex à Paris, cinéma mythique où Sam Raimi a reçu le Grand Prix du Festival du Cinéma Fantastique avec Evil Dead, 30 ans auparavant.


Yanick Ruf

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)