CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Captain America – Steeve Rogers Chronicles (1978)

 

 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: ,
 
Pays:
 
Titre Original: Captain America - Steve Rogers Chronicles
 
Durée: 2 X 90 minutes environ
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
2 total ratings

 


0
Posted 2 juin 2015 by

 
Full Article
 
 

Laissé pour mort par des espions sans scrupules, Steve Rogers est sauvé par le sérum du super-soldat mis au point par une agence gouvernementale top-secrète. Mais la formule ne lui a pas seulement sauvé la vie : elle l’a rendu plus fort, plus rapide, ultra-résistant et a aiguisé ses super-sens. Il est maintenant Captain America, le premier vengeur, prêt combattre le mal et à libérer le monde de la tyrannie sous le costume de la bannière étoilée.

L’avis de Yanick Ruf : Bien des années avant que les Studios Marvel ne se décident à nous proposer des films sur l’un des premiers super-héros, Stan Lee et Jack Kirby, les créateurs de Captain America avaient déjà validé une autre série de films. Il faut rappeler que le Captain est apparu juste après guerre pour remonter le moral des citoyens américain, lequel était vraiment au plus bas à cette époque, ce que l’on peut très facilement comprendre. Dès sa création, il fut adapté en un serial en 1944 puis ce fut au tour d’un long-métrage de voir le jour dans les années 70. Période très faste pour les super-héros qui débarquaient en même temps en bandes dessinées en France! Bon, un héros très américain hyper connu chez eux mais pas trop chez nous, aucun distributeur français n’a voulu prendre le risque de le distribuer. Cette année, Elephant Films a décidé de nous le faire enfin découvrir plus de trente ans après sa création ! Belle initiative de ce distributeur qui ne cesse de nous surprendre, sortie après sortie, avec des films rares et inédits en France.

Captain america 1978 (1)

La question que l’on se pose est de savoir bien entendu si le film est aussi bon que ses successeurs respectifs des années 90 et 2000. Pour ceux d’entre-vous qui connaissent des séries comme L’incroyable Hulk, sachez que la réalisation est dans le même genre. Ne vous attendez pas à des effets spéciaux époustouflants mais bel est bien des effets dignes de l’époque. Le scénario est plus adapté pour nous faire découvrir les aventures d’un motard-justicier masqué plutôt que celles d’un super-héros.  Imaginez donc ce justicier qui affronte les criminels, plus dans un style polar que super-héros. On est loin de l’histoire originale de Red Skull et la création de la secte Hydra. Mais bon, le principal était à ce moment-là de nous montrer Captain America en action en live pour tenter de nous faire revivre ce que l’on lisait en bande dessinée. Le seul problème du scénario réside dans le fait que ces aventures relatent l’histoire du fils de Steeve Rogers. D’après ce que l’on nous en dit, le fils du super soldat, imprégné par le sérum du super-soldat acquit héréditairement, est donc un « surhomme » naturel si je puis dire. Bon, l’histoire reste sympathique sans pour autant nous faire vivre les réelles aventures de ce super-héros. Une suite sortira l’année suivante dont nous vous parlerons bientôt, le deuxième film étant en effet présent avec celui-ci.

Captain america 1978 (3)

Captain America 2 :

Apres nous avoir offert un premier film sur les aventures du célèbre (pour les américains) Captain America, les studios créateurs de la franchise avaient eu envie de continuer sur la lancée prometteuse en nous proposant un nouveau film. Et question de faire de l’audience, quoi de mieux que de mettre une grosse tête d’affiche au casting, à savoir dans le rôle du méchant de service. En l’occurrence, un des personnages mythique de la firme anglaise Hammer était très recherché à l’époque. Il s’agit de Sir Chirstopher Lee, interprète légendaire du nom moins légendaire conte Dracula. Mais un acteur de cette dimension peut-il réellement apporter un plus à un film ? Il faut croire que oui car ce second film a bénéficié d’un doublage français lors de sa sortie, contrairement au premier opus !




Captain america 1978 (2)

Bon, coté innovation, on notera une certaine recherche dans le scénario. En effet, de nouveau gadgets viennent améliorer l’arsenal de la moto du Captain. Le summum de l’originalité sera une scène de delta plane dont je ne vous en dit pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir de quoi il retourne. Mis à part cela, on a droit une fois de plus à un film d’aventures flirtant plus du côté complot mondial. Pas d’Hydra non plus, certainement trop compliqué à mettre en place à la fin des années 70. Un attrait supplémentaire car on n’a pas l’impression de voir encore la même histoire, mais une autre totalement originale dans le contexte pour le coup. Bon, le film reste bien gentil.

Captain america 1978 (4)

Caractéristiques techniques et bonus :

Le premier est donc présenté dans sa version originale en format 4/3 compatible 16/9. Le second possède le même format mais avec cette fois-ci un doublage français. Les bandes-annonces des films distribués par Elephant Films sont présentes ainsi qu’une galerie de photos. Le film n’ayant jamais été doublé, il est donc présenté dans sa version originale. La qualité de le restauration est excellente comme toujours et c’est avec plaisir que l’on visionne ce film.

Captain america 1978 (5)

Verdict : Même si l’on est loin des vraies aventures de Captain America telles qu’elles ont été imaginées par Stan Lee et Jack Kirby juste après guerre, ces téléfilms n’en restent pas moins très sympathiques et originaux. Les amateurs de super-héros (et Dieu sait qu’ils sont légions ces temps-ci) prendrons donc plaisir à les visionner. 2 films pour un tout petit prix, on n’hésite pas et on commande vite! Messieurs de chez Éléphant Films, n’hésitez donc pas à remettre le couvert, il reste encore pas mal de films de ce style à distribuer en France comme Spiderman 1 et 2 qui date des mêmes années par exemple…..


Yanick Ruf

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)