CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Cape n°7

 

 
Overview
 

Genre:
 
Titre Original: Hái-kak chhit-ho
 
Durée: 129
 
Realisateur: Wei Te-sheng
 
Acteur: Van,Tanaka Chie,Ming Hsiung
 
Pays: Taiwan
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
2 total ratings

 


0
Posted 26 février 2009 by

 
Full Article
 
 

 

Il y a plus de 60 ans, Taiwan se remettait de son occupation et les Japonais devaient être évacués. Un professeur japonais embraquait sur un bateau, laissant derrière lui la femme qu’il aimait, Tomoko, seule à Taiwan. Il ne sut jamais lui exprimer ses sentiments directement, et les écrivit dans sept lettres.

De nos jours presque tout a changé sur l’île et les gens luttent pour vivre…

Aga a quitté Hengchun pour Taipei, espérant devenir le chanteur d’un groupe. Après 10 ans de dur labeur, il rentre chez lui, son rêve brisé.

Tomoko est une mannequin japonaise. On lui a demandé de réunir un groupe local pour chauffer le public d’une super star nippone dont le prochain  concert aura lieu sur la plage de la petite station balnéaire. Mais recruter les membres de la future troupe n’est pas une mince affaire.

Cinq résidents ordinaires de Hengchun n’ayant aucun espoir de célébrité vont alors commencer à s’organiser…

 

 

 

L’avis d’Alex :

 

Voici un film plutôt « léger » au sein de l’exigeante compétition du FICA de Vesoul…

 

Avec en tête de casting le jeune chanteur « pop » taïwanais VAN (voir Interview ici) , Cape n° 7 est une sympathique comédie dramatique sur fond d’une ancienne histoire d’amour inaboutie.

Le script louche un peu du côté des Virtuoses (film de 1997 avec Pete Postlethwaite et Ewan McGregor) avec cette histoire de groupe musical qui va finir par symboliser le patrimoine local, même si dans le cas présent, le « climat » social est bien moins accentué que dans le film anglais.

Car Cape n° 7 s’oriente plus souvent vers la comédie, avec des personnages hauts en couleurs (le vieux facteur « Old Mao », l’énergique vendeur de vin, le joueur de batterie qui se fait appeler « Grenouille »…)

 

 




 

Aga et son « band »…
 

 

 

Néanmoins, le film de Wei Te-sheng sait aussi se faire émouvant (les protagonistes ont tous des soucis d’ordre affectif ou familial) et l’on se surprend à « vibrer » pour le sort de tout ce petit monde plus d’une fois…

C’est pourtant vrai que l’intrigue est cousue de fil blanc et que le film s’inscrit dans la droite lignée du type « une équipe de bras cassés relève un impensable défi » comme il en existe à  foison… Il n’empêche que si l’on choisit de se laisser aller par la fraîcheur des jeunes (et moins jeunes !) comédiens, on passe un agréable moment pendant plus de 2 heures.

 

De plus, l’omniprésence de cette mystérieuse histoire d’amour à travers les âges (on entend les fameuses lettres lues en voix off) apporte une petite touche d’originalité, et surtout un élément symbolique à propos de la relation nippo-taïwanaise (Taiwan a gardé de profondes traces -notamment culturelles- de l’occupation japonaise)…

Et les flashbacks permettent d’apprécier un certain effort dans la reconstitution historique (un grand paquebot des années 40 qui s’éloigne à tout jamais de la petite île…)

 

 

 

La jolie Tomoko…

 

 

En résumé, si vous aimez les histoires gentiment mélodramatiques, vous devriez trouver votre bonheur avec ce film. Et pour ces demoiselles, il y a bien sûr Van, beau gosse du pays qui fait chavirer les cœurs du casting féminin (et des spectatrices…)

 

 

Notez pour finir que Cape n° 7 a connu un succès aussi considérable qu’inattendu à Taiwan en 2008, à la manière d’un Bienvenue chez les Ch’tis en France !

 

 


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)