CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Balade entre les tombes : le test blu-ray

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Titre Original: A Walk Among The Tombstones
 
Durée: 114 min
 
Date de sortie: 15/10/2014 (salles) -16/02/2015 (vidéo)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
2 total ratings

 


0
Posted 17 février 2015 by

 
Full Article
 
 

Ancien flic, Matt Scudder est désormais un détective privé qui travaille en marge de la loi. Engagé par un trafiquant de drogue pour retrouver ceux qui ont enlevé et assassiné sa femme avec une rare violence, Scudder découvre que ce n’est pas le premier crime sanglant qui frappe les puissants du milieu… S’aventurant entre le bien et le mal, Scudder va traquer les monstres qui ont commis ces crimes atroces jusque dans les plus effroyables bas-fonds de New York, espérant les trouver avant qu’ils ne frappent à nouveau…

Avis de Fabien

Adaptation du best-seller de Lawrence Block qui a consacré une vingtaine d’aventures au personnage de Matt Scudder, Balade entre les tombes voit Liam Neeson en tête d’affiche dans un de ses rôles de prédilection depuis des années : le type fatigué, retiré des affaires, contraint de reprendre les armes afin de résoudre une affaire crapuleuse et par là tenter d’accéder à une rédemption. L’acteur irlandais assure, avec charisme et conviction, dans ce rôle de justicier malgré lui, plus proche du solitaire torturé de En territoire des loups que de l’implacable machine à péter des rotules de la saga Taken ou bien de l’anti-héros aux acrobaties cartoonesques de Non-stop.

Avec une grande attention portée à la psychologie et aux liens entre les personnages, tous des êtres cabossés et/ou en marge qui tentent de s’en sortir en collaborant ensemble, Balade entre les tombes propose tous les ingrédients du film noir : privé névrosé, méchants sadiques, atmosphère poisseuse avec décors désolés et pluie oppressante, violence sèche. On pourrait tiquer sur le manque de relief de la mise en scène de Scott Franck mais l’exécution est efficace à défaut d’être innovante ou du moins marquante : on suit, tendus et inquiets, Liam Neeson dans les bas-fonds new-yorkais. Avec son refus du spectaculaire au profit de l’étude de caractères, sa toile de fond ténébreuse et macabre où évoluent des personnages fissurés, Balade entre les tombes se place, toutes proportions gardées, dans la lignée de films policiers des années 90 comme Seven, Le silence des agneaux ou plus récemment Jack Reacher (autre anti-héros de roman dont le passage au grand écran a été probant), la maîtrise de la tension dramatique et le brio stylistique en moins.

Cette adaptation réussie du maître du roman policier Lawrence Block comblera les amateurs de polar sombre avec privé dévoré par des démons intérieurs et opposé à des êtres dégénérés; Liam Neeson y balade son imposante carcasse et son regard fatigué avec une telle classe old school qu’on le verrait bien revenir pour d’autres aventures cinématographiques de Matt Scudder.

baladeentrelestombesphoto1




Test blu-ray

Technique

Comme à l’accoutumée chez l’éditeur Metropolitan la technique de ce blu-ray est au top. Les images sont superbes avec des contrastes solides, un piqué acéré et une colorimétrie bien travaillée. Au niveau sonore c’est également du très bon travail avec une répartition idéale entre voix, musique et effets comme les fusillades émaillant ce polar sombre.

Bonus

Les bonus de cette édition blu-ray comprennent un rapide aperçu de l’avant-première française (1′) puis des interviews du réalisateur Dan Stevens et Liam Neeson dans le module Face à face (5′) couplées à un entretien exclusif avec Liam Neeson (4′). Est également proposé un making-of (12′) avec interviews de la productrice, du cast, un zoom sur la ville de New-York et enfin un module sur le personnage de Matt Scuder dans Du livre à l’écran (6′) défini par son interprète comme « un détective solitaire qui veut résoudre des crimes horribles dans un paysage sordide ».


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)