CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Autopsie d’un meurtre : test blu-ray

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre: ,
 
Pays:
 
Titre Original: Anatomy of a murder
 
Durée: 161 min
 
Date de sortie: 01/10/1959 (salle) - 30/10/2019 (blu-ray)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 4 novembre 2019 by

 
Full Article
 
 




Paul Biegler, un avocat plus ou moins retiré des affaires, va bientôt se retrouver sous les projecteurs en acceptant de défendre le lieutenant Frederick Manion. Ce dernier est jugé pour le meurtre de Barney Quill, qu’il accuse d’avoir violé sa femme, Laura Manion. Après avoir mené l’enquête avec son associé Parnell McCarthy, M. Biegler va tenter de plaider la folie passagère pour éviter la condamnation de son client…

Réalisé par Otto Preminger (Laura, Exodus) d’après un roman de Robert Travers, Autopsie d’un meurtre s’inscrit dans le genre typiquement hollywoodien du film de procès. Si le film fit scandale à l’époque avec ses dialogues précis et ses détails triviaux il est depuis considéré comme un classique inoxydable du film de procès.

La première heure d’Autopsie d’un meurtre est consacrée à l’enquête policière avec interrogatoire des époux Manion dont le mari, lieutenant accusé du meurtre d’un individu qui aurait violé sa femme, l’inspection des lieux du crime par Paul Biegler, l’avocat flegmatique et dégingandé sur le retour interprété par James Stewart. Puis la partie procès qui occupe les 2/3 du film voit se succéder différentes séances marquées par l’affrontement verbal et psychologique entre Biegler, l’avocat de défense et le procureur joué par George C. Scott, les différents témoins et révélations.

Avocat de formation, Otto Preminger livre une satire acide de l’appareil judiciaire américain, un spectacle juridique où le duel des stars du barreau, le déploiement de leur éloquence a plus d’importance que le dévoilement de la vérité. Leurs joutes verbales filmées avec une précision chirurgicale sont délectables.

En outre la bande originale jazzy signée Duke Ellington et la performance impeccable de James Stewart récompensée au Festival de Venise concourent à faire d’Autopsie pour un meurtre un des meilleurs films de Preminger, à (re)découvrir dans une superbe copie proposée par Carlotta.

Technique

Cette nouvelle restauration 4K propose une définition et des contrastes remarquables. Si la piste mono VO (pas de VF disponible) est très correcte, la piste VO en 5.1  permet à la musique de Duke Ellington de se déployer de bien belle manière sur les différents canaux.

Bonus

Carlotta a réservé à Autopsie d’un meurtre un bel écrin avec une édition prestige limitée incluant blu-ray, dvd et de nombreux memorabilia, le fac similé en anglais du livre Anatomy of a motion picture de Richard Griffith (132 pages), un jeu de 5 photos et une affiche.

Les suppléments du blu-ray sont les suivants :

Otto Preminger and the dangerous woman: cet épisode de l’émission Cinéastes de notre temps réalisé par André S. Labarthe (58′) dresse le portrait d’Otto Preminger, ses débuts de metteur en scène au théâtre en Autriche, son arrivée à Broadway avant-guerre et ses premiers films à la Fox sous le règne de Darryl Zanuck.
Actualités (5 mn) : reportage télévisé sur le tournage du film dans le Michigan.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)