CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Après la pluie le beau temps

 

 
Overview
 

Genre:
 
Titre Original: Don't change your husband
 
Durée: 80
 
Realisateur: Cecil B. Demille
 
Acteur: Elliot Dexter,Gloria Swanson,Lew Cody
 
Pays: Etats-Unis
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 3 septembre 2008 by

 
Full Article
 
 

Lassée par le tableau que lui offre son mari (Elliot Dexter), à savoir, apparence miteuse, goûts alimentaires douteux, peu de sentiments exprimés, Leila Porter (Gloria Swanson) va se laisser peu à peu séduire par Schuyler Van Sutphen (Lew Cody) qui ne voit qu’en elle une nouvelle conquête. Elle réalise alors que Schuyler n’est pas mieux que son ancien mari et qu’il est un intarissable dragueur. Ce qui va le mener à sa perte.

 

Film disponible en DVD

 

Bonus:

Peu de Bonus comme dans toute la série Cécil B. DeMille. Ce DVD est composé d’un chapitrage, d’une analyse du film par Luc Moullet, cinéaste de courts-métrages et professeur à Paris III, d’une filmographie de Cecil B. DeMille et d’un bonus promotionnel annonçant les autres films de la série.

 

 

Avis Lestein:




 

« Après la pluie le beau temps » parle tout simplement de l’amour. L’amour que l’on porte à soi même, l’amour que l’on porte aux autres, l’amour que l’on porte aux choses. L’amour cette chose impalpable qui fait que l’on se sente vivre. Il se déclare dans tout et rien à la fois. Pour certains, ce sera un regard, pour d’autres, un geste. C’est le nerf de la relation homme-femme.

 

Ce film montre dans un premier temps, qu’il ne faut jamais penser quelque chose, quelqu’un comme acquis. Il faut entretenir la relation avec des gestes, des attitudes qui prouvent que l’on tient encore à la personne qui vit sous notre toit. Chaque personne dans un couple est responsable de l’autre.

 

Si d’un côté nous avons le véritable amour avec James Denby Porter, il est n’est qu’un homme avec ses défauts, ses qualités, nous avons l’amour menteur avec Van Sutphen qui ne fait que proposer monts et merveilles sans jamais les donner et au final proposer ce que le communs des hommes propose à savoir pas beaucoup de choses. Le personnage de Van Sutphen caractérise le dragueur dupé par la femme vénale. Ils ont tous deux l’amour de l’argent, du jeu, de l’alcool mais au final, ils sont tous deux pitoyables et pathétiques.

 

Le véritable sujet de ce film est la communication. Il est, certes, plus difficile de parler de choses importantes avec les personnes que l’on apprécie le plus, surtout quand il faut leur demander des changements, que de se laisser tenter par les paroles douces des opportunistes. Mais avant d’arriver à des situations extrêmes, il faut avant tout entamer un dialogue, une véritable remise en question avant d’envisager le pire…

 

Ce qui est touchant dans cette œuvre, c’est la tendresse des relations humaines, ses liens qui peuvent unir homme et femme. Filmé de manière sobre et classique, la technique s’efface derrière l’histoire. Ici, pas d’extravagance théâtrale, tout est naturellement posé afin que l’on puisse bien s’identifier aux personnages et se dire que ça peut aussi nous arriver.


zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)