CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

40 ans : mode d’emploi

 

 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , , ,
 
Genre:
 
Pays:
 
Titre Original: This Is 40
 
Durée: 134 min
 
Date de sortie: 13/03/2013
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
11 total ratings

 


0
Posted 11 mars 2013 by

 
Full Article
 
 

Seul homme à la maison, Pete est marié depuis des années à Debbie avec qui il a eu deux filles, Charlotte et Sadie, âgées de 8 et 13 ans. Pete aura bientôt 40 ans et le bilan est rude : Unfiltered Records, la maison de disques indépendante qu’il a créée, bat de l’aile, son père Larry, qui a récemment, et artificiellement, engendré des triplés, compte éhontément sur son soutien financier pour nourrir cette nouvelle famille, et à la maison, la vie n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Le quotidien avec Debbie et les filles est une série de conflits et de complications sans fin. Quant à Debbie, elle a ses propres difficultés professionnelles et filiales. Elle essaie opiniâtrement d’être une épouse et une mère parfaite, mais elle a un mal fou à négocier le virage de la quarantaine. Et pour couronner le tout, leur aînée est en pleine crise de puberté. Pete et Debbie ont atteint l’âge où le pardon, à eux et aux autres, et le lâcher-prise sont des conditions sine qua non pour parvenir à profiter du reste de leur vie… en évitant d’en passer par le meurtre.

L’avis de Manu Yvernault :

Judd Apatow est presque devenu une marque de fabrique tant au cinéma qu’en séries (le récent Girls). Or, malgré son succès critique et public on peut émettre des réserves sur une certaine partie de ses productions et réalisations (le dernier en date, Funny People, avait eu du mal à séduire unanimement).

Car la griffe Apatow, c’est surtout la marque d’un élève indiscipliné qui a su redonner une certaine couleur à la comédie US.

40 ans mode d'emploi_01

This is 40 (40 ans : mode d’emploi), dernier film en date, ne partait pas avec les meilleures armes afin de séduire un public français parfois indifférent à l’humour Apatow. Spin off de Knocked up (En cloque, mode d’emploi) le film s’axe autour du fameux passage de la quarantaine des personnages de Pete (Paul Rudd) et Debbie (Leslie Mann).




De manière assez surprenante This is 40 séduit très vite. L’écriture d’Apatow n’a pas forcément changé mais elle a comme mûri, non pas uniquement en résonnance de son sujet, même si cela y contribue, mais dans la manière même que le réalisateur a d’acheminer son histoire. Sur le fond, les presque 2h15 du film passent de manière assez fluide et prennent un accent commun aux films du réalisateur, vulgaires et provocants. Judd Apatow se permet même de flirter avec une note dramatique, souvent bienvenue et touchante, faisant de This is 40 son film le plus personnel (après Funny People probablement).

40 ans mode d'emploi_02

Le couple Paul Rudd-Leslie Mann (madame Apatow à la ville) déploie tout le charme nécessaire pour contribuer à la crédibilité de cette histoire. La comédienne trouve d’ailleurs ici un de ses meilleurs rôles et déploie parfaitement le charme que son personnage demande. Et comme pour continuer le travail en famille, les deux enfants du couple sont également les filles du réalisateur et de l’actrice. Place toute légitime puisque Maude et Iris Apatow dégagent cette sincérité même qui crédibilise leur relation fraternelle.

Malgré toutes ces qualités, This is 40 ne sera pas vraiment la comédie de l’année aux yeux de certains. Sans doute parce que le film propose finalement autre chose, une histoire où les accents dramatiques, pourtant présents, sont désamorcés par la manière dont Apatow les dépeint avec un humour acide habituellement.

Le film tord les clichés du genre pour finalement en faire une histoire très personnelle où les corps comme les pensées sont mises à mal par les années passées. Si l’ensemble fonctionne ce n’est pas seulement grâce au talent avec lequel le sujet est traité mais également par les nombreux clins d’œil geek et surtout l’étendu du discours sur la famille dans lequel chacun pourra se trouver une place.

Judd Apatow livre un film plus mâture, plus construit et force est de constater qu’avec ce surplus de sincérité, il se découvre un peu plus et grandit avec la probable conquête d’un public différent tout en séduisant toujours une partie des spectateurs déjà conquis par la « marque ».


Yanick Ruf

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)