CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

3615 Code Père Noël : le test blu-ray

 
 
Overview
 

Realisateur:
 
Acteur: , ,
 
Genre: ,
 
Pays:
 
Durée: 87 min
 
Date de sortie: 17/01/1990 (salle) - 20/12/2017 (blu-ray)
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 4 février 2018 by

 
Full Article
 
 




Il a 9 ans. Il s’appelle Thomas. Il croit au Père Noël. Il a 2 passions : l’informatique et les super-héros. Le 24 décembre, caché sous la table de la salle à manger, Thomas attend l’arrivée du Père Noël, bien décidé à le capturer. Mais, ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il est sur le point de vivre la nuit la plus terrifiante de toute sa vie. Un duel sans merci va l’opposer à un psychopathe.

L’avis de Margaux

Voilà une bien jolie pépite que nous offre l’éditeur du Chat qui fume avec la sortie du combo Bluray/DVD du film 3615 Code Père Noël de René Manzor. C’est en 1990 que le réalisateur sort son film, chose assez audacieuse compte tenu de la place (quasi infime) qu’occupait le cinéma de genre à cette époque en France. Avec l’aide de son frère Francis Lalanne à la production, Manzor signe ici un film étonnant, qualifiable d’OVNI cinématographique. En effet, malgré le contexte artistique dans lequel il émerge, 3615 Code Père Noël  parvient à se frayer un chemin.

Thomas incarné par Alain Musy (fils du réalisateur) est un petit garçon surdoué, débrouillard, bricoleur en informatique, pro de la mécanique et pourtant il croit encore au Père Noël. La mission qu’il se donne de prouver son existence se transforme en parcours initiatique. Confronté à la violence qu’il va subir, l’innocence de Thomas va disparaître tout à coup.

Malgré ses faux airs de Maman j’ai raté l’avion (comédie de Noël 90 produite par Spielberg et réalisée par Chris Colombus nettement inspirée du film de Manzor réalisé en 89), 3615 Code Père Noël est un conte sombre et  angoissant. C’est notamment avec la séquence où Thomas découvre la vraie nature du Père Noël qui s’est introduit chez lui que le film bascule en véritable slasher à la sauce home invasion.  On regrette d’ailleurs que ce ton beaucoup plus grave ne soit pas davantage assumé.

La mise en scène est particulièrement réussie, René Manzor utilise de nombreuses expérimentations visuelles notamment avec les décors. Un mouvement de caméra sur la façade du château rappelle étrangement la scène filmée à la Louma par Dario Argento dans Ténèbres (1982). La photographie et ses couleurs parfois outrancières, donnent au film une atmosphère inquiétante proche du rêve (ou du cauchemar). Le décor improbable de la pièce secrète remplie de jouets par exemple rend encore plus apparente cette dimension onirique. La demeure, ou plutôt la forteresse, ainsi barricadée, est à l’image de l’innocence du petit garçon qui, petit à petit, se fracture à l’arrivée d’un dangereux élément.

Les acteurs sont convaincants et malgré certains « trop » du jeu d’Alain Musy, il parvient à donner une force au film. Face à lui, Patrick Floersheim incarne parfaitement bien le rôle du Père Noël psychopathe dénué de toute morale.

En dépit de certaines faiblesses du film (le mélange des genres n’est pas toujours bien équilibré) et quelques maladresses du scénario, 3615 Code Père Noël mérite assurément d’être vu. René Manzor parvient à proposer un film de genre notable, à contre courant du reste de la production française à cette époque. Cette édition du Chat qui fume était donc plus que bienvenue.

Technique

Une nouvelle fois, Le Chat qui fume propose une superbe édition, le digipack comprenant le Blu Ray, le DVD du film ainsi que celui de bonus est un très bel objet.

Concernant l’image, la restauration faite à partir de la copie originale est magnifique. Ce nouveau transfert donne peau neuve à ce film atypique et met ainsi en valeur ses qualités de mise en scène. Les couleurs sont vives et restituent pleinement l’ambiance du film.

Aucune faute non plus du côté du son, la version en DTS-HD MA 2.0 offre une belle dynamique au film.

Bonus

Pour les bonus il y a de quoi se faire plaisir. Le Chat qui fume offre la possibilité de voir le film dans son intégralité accompagné des commentaires passionnants du réalisateur sur la technique et la mise en scène. Dans un second temps, un entretien filmé avec René Manzor de près d’une heure trente est également disponible, il revient ainsi sur le film et sa conception. Deux belles initiatives du Chat qui permettront aux fans d’approfondir l’expérience.

De plus un entretien avec Alain Musy est également proposé, le fils du réalisateur revient sur son expérience de jeune acteur.

Dans 3615 Code Manzor, c’est Alain Schlockoff (l’Écran Fantastique) et Jérôme Pham Van Bouvier (Podsac) qui parlent du film et notamment de sa place dans le cinéma de genre français.

« Jacquadit Moteur » propose des entretiens d’époque avec certains membres de l’équipe à propos du jeune Alain Musy dans lequel il dévoile aussi ses pensées d’enfant pendant le tournage.

L’éditeur donne également l’occasion de voir Synapses, un court métrage d’animation de René Manzor, le clip de la chanson du film interprétée par Bonnie Tyler ainsi qu’un comparatif intéressant entre le film et son story-board.

La bande annonce, le teaser ainsi que son making-of sont également disponibles.

Enfin, les traditionnelles bandes annonces des prochaines sorties du Chat, ainsi qu’une galerie photo sont proposées.


Fabien Brajon

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)