1
Posted 27 mai 2019 by Yanick Ruf in Festival
 
 

Le Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul adresse ses plus vives félicitations au réalisateur coréen Bong Joon Ho pour sa palme d’or remportée au 72e Festival de Cannes





Martine et Jean-Marc Thérouanne, directrice et Délégué Général, Bastian Meiresonne, directeur artistique, Marc Haaz, responsable de la Technique, du Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul, ont travaillé au cours du 72e Festival de Cannes, pour préparer le 26e FICA Vesoul (11-18 février 2020).

De nombreux jalons ont été posés auprès des professionnels du cinéma (producteurs, distributeurs, institutions,…) dans les pavillons et les stands du marché du film.
Deux cents catalogues du 25e FICA ont été déposés. Un moment d’émotion en faisant parvenir un exemplaire à Quentin Tarentino, réalisateur américain, grand amateur de cinéma asiatique.
Le 72e Festival de Cannes fut l’occasion d’un grand nombre de rendez-vous et de rencontres fructueuses, entrecoupés de projections de films. Dix-sept films asiatiques étaient en sélection officielle ou dans les sections parallèles (Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la Critique).
LES TEMPS FORTS :
La leçon de cinéma de l’immense actrice chinoise Zhang Ziyi, le dîner des directeurs de Festival en présence de Thierry Frémaux et Pierre Lescure, le Rendez-vous du CNC, où le Ministre de la Culture, Franck Riester, a mis l’accent, dans son discours, sur l’exception culturelle française apportant son aide aux cinémas du monde, notamment d’Asie, sont quelques uns des temps forts vécus par les dirigeants du FICA.
PALME D’OR À BONG JOON HO : 
Le Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul adresse ses plus vives félicitations à Bong Joon Ho, réalisateur coréen du film « Parasite » palme d’or du 72e Festival de Cannes.
Après Kore-eda Hirokazu, réalisateur japonais, palme d’or 2018, avec « une affaire de famille », c’est un grand cinéaste coréen qui reçoit la distinction suprême à Cannes.
Ces palmes d’or consécutives confirment le juste pressentiment des fondateurs du Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul qui vient de fêter ses 25 ans.
Bong Jon Ho à Cannes
Article de Jean-Marc Thérouanne

Yanick Ruf